Archives pour: Août 2005

31.08.05

Permalink 11:59:08, Catégories: On n'est pas là pour rigoler, 206 mots   French (FR)

Viendez dans ma bande

Il faut bien avouer que la division syndicale est assez désespérante. Hier, pour accueillir les nouveaux stagiaires IUFM, nous étions 7 syndicats différents à proposer nos tracts, nos brochures... C'est sûr que si il n'y avait qu'une seule organisation comme pour les patrons, ça ferait gagner du temps, de l'argent, et de l'énergie.

D'un autre côté je vois mal comment je pourrais militer dans la même organisation que ces gens qui pour vanter les mérites de leur syndicat usent auprès des jeunes collègues des arguments suivants:
- "Il faut que tu saches une chose : nous on n'emmerde personne, alors personne ne nous emmerde".
- "C'est notre syndicat qui propose la cotisation la moins élevée" (eh ho copain, tu te prends pour un barril de lessive ou quoi? Tant que tu y es, délocalises toi en Asie, tu seras encore moins cher)
- "Viens à notre stand, on te donnera un magnifique agenda pour la rentrée" (eh ho camarade, tu te prends pour une tête de gondole ou quoi? Tu ne veux pas lui offrir un DVD de mon cul (éditions Atlas) par hasard?)

Tout ça pour dire qu'il va falloir prendre sur soi pour monter la prochaine inter-syndicale.

30.08.05

Permalink 19:20:55, Catégories: Petit boutiquier, 412 mots   French (FR)

Les choristes

Amadou et Maryam ont bien du souci à se faire. Eux qui cet été régnaient en maître sur les ondes fm et les télés françaises, sont en passe d'être évincés par un nouveau trio très prometteur. Leur fameux "Sénégal fast food" sera bientôt oublié de tous, supplanté qu'il est par un nouveau tube qui cartonne à donf dans les hits parades hexagonaux. Chose amusante, on ne sait toujours pas qui est le plus aveugle des deux groupes.

Dominique, Laurence et Nicolas chantent en choeur a capella. Ils sont en harmonie mais chacun a son style.
- Nicolas nous vient de l'école québécoise : son texte il le crie plus qu'il ne le chante ("Je pense à la France qui se lève tôt, qui travaille dur"). Gueulard, mais efficace, spectaculaire avant tout, l'essentiel est de plaire au grand public.
- Dominique intériorise davantage, son registre c'est l'émotion : "il faut mieux récompenser les Français qui travaillent". L'essentiel pour lui est de plaire aux critiques.
- quant à Laurence (la parolière), elle se charge du refrain ("il faut travailler plus"). Pour ce jeune espoir de la scène française, l'essentiel c'est le montant des royalties.

Il faut bien admettre que le texte, est d'une grande richesse poétique où le double sens et le non-dit sont maniés à la perfection : ainsi quand Nicolas chante les louanges de "la France qui se lève tôt", on ne peut s'empêcher de penser "à cette France de branleurs qui se lève tard vautré dans le stupre, le luxe et le RMI"; quand Laurence sussurre de sa voix whitneyhoustonnienne qu'il faut travailler plus, aussitôt une multitude de métaphores verlainiennes nous sautent à la figure ("recul de la retraite", "allongement du temps de travail"...). Non vraiment c'est bien foutu.

Bien sûr c'est du déjà vu, du réchauffé, et il n'est pas certain que le trio apporte grand chose de nouveau à la chanson française. Mais la mélodie, facile à retenir et ce d'autant plus que le plan marketing est bien orchestré, a toute les chances de remporter un franc succès. Les Victoires de la musique leur sont promises en 2007. Sauf si bien sûr les 3 millions de chômeurs de ce pays qui justement ne demandent qu'à travailler plus, se lassent de cette guimauve tout juste bonne à emballer les thons aux boums des univeristés d'été libérales.

28.08.05

Permalink 19:34:19, Catégories: Patati et Patata, Ailleurs, 140 mots   French (FR)

C'est lui qui l'a fait

T'étais un prince, un caïd, un seigneur. Le meilleur des meilleurs des meilleurs. Tout le monde picorait dans ta main. On te respectait. On te saluait. On t'invitait. Je me souviens qu'enfant je demandais à mon père :"Dis-moi Père, quel est cet astre lumineux qui éclaire de son firmament étincelant mes jours et mes nuits?". Et mon père de me répondre d'un souffle, l'émotion nouant sa gorge : "C'est Lui, l'Unique, le Saint Enarque". Incompris par les tiens, tu étais l'infatigable porteur de réformes aussi audacieuses qu'ambitieuses : c'est quand même grâce à toi si aujourd'hui l'ex-stade Lescure des Girondins a été rebaptisé stade Jacques Chaban-Delmas. Tu régnais sur les destinées de la France, de Bordeaux et de nos coeurs.

Putain Alain sans déconner, comment t'as fait pour tomber si bas?

27.08.05

Permalink 19:28:07, Catégories: Patati et Patata, 2 mots   French (FR)

Attentat

13h11.
miam-miam à torpedo

13h28.
fini le miam miam à torpedo

Permalink 10:05:11, Catégories: On n'est pas là pour rigoler, 409 mots   French (FR)

Allez les petits!

Vous avez tort de ne pas vous intéresser à l'actualité rugbystique. Dans le monde de l'Ovalie (j'ai piqué l'expression à Stade 2), il se passe des choses très révélatrices du contexte social actuel.

En des temps où il est très tendance d'affirmer que le Code du travail est une intolérable atteinte aux Droits de l'Homme et à la liberté de penser du Medef, les rugbymen français parvenaient le 29 mars 2005 à obtenir la première convention collective de leur histoire : salaire, droit à l'image, jours de repos, reconversion, temps de travail, formation continue, tous les principaux éléments qui fondent habituellement une convention collective habituelle s'y trouvent. Si vous êtes un(e) pratiquant(e) du plaquage, du drop et autre cocotte, vous pouvez consulter ladite convention ici.

Ca ne fait pas une semaine que la nouvelle saison a commencé que déjà les présidents de clubs pros du championnat ont botté en touche les accords signés, accords qu'ils avaient eux-même écrits avec les joueurs : alors que les internationnaux ont le droit à 8 semaines de repos après leur dernier test-match, nombre d'entre eux ont pourtant été dans l'obligation de jouer le week-end dernier. Un Internationnal ça coûte cher, alors faut rentabiliser : et tant pis pour les blessures ou pour les crises d'appendicites. Et tant pis si après on pousse des cris de sainte-nitouche parce que Machin s'est dopé. Et tant pis si certains joueurs ont à l'âge de 35 ans les genoux d'un vieillard. Au moins ils n'auront pas le cancer de l'amiante. Mis en confiance par le gouvernement actuel, les clubs de rugby auraient bien tort de se gêner : ils sont loin d'être les seuls plaquer haut l'Inspection du travail et à faire du rucking sur les conventions collectives.

Les joueurs ont décidé de réagir. Certes on est encore loin du piquet de grève devant les vestiaires mais c'est déjà pas mal pour un début.

Alors oui bien sûr, certains objecteront que les rugbymen ne sont pas les salariés les plus à plaindre de ce pays et que leur métier ils le font par passion. Il n'empêche que les sportifs sont des salariés comme les autres. Eux-aussi sont soumis à une pression de plus en plus forte de la part de leurs présidents de clubs au nom du profit et de la rentabilité. Et là, les Chinois n'y sont pour rien.

Paroles de syndicalistes à crampons

26.08.05

Permalink 17:28:00, Catégories: Ailleurs, 61 mots   French (FR)

Même pas peur des sondages

Le sondage idiot du jour se trouve ici.

Sans compter que 78% des internautes ne pensent jamais ou presque jamais au risque de se prendre une météorite en pleine tronche, que 63% ne pensent jamais ou presque jamais au risque de se faire croquer le mollet par un pitbull et que 85% des internautes ne pensent jamais ou presque jamais (sondage maison).

Permalink 17:14:10, Catégories: Ailleurs, 55 mots   French (FR)

Opération blogs propres

Ouais, ca y est ils l'ont eu le vil chacal, l'élargisseur de pénis, le dealer d'hormones de croissance, d'hydrocodone et autres phentermines. Une bonne chose de faite. Et maintenant, Carrefour, Auchan et Leclerc n'ont qu'à bien se tenir.

Et sinon j'aime beaucoup la définition donnée par Vincent Hermann de "l'homme normal".

25.08.05

Permalink 23:06:00, Catégories: Ailleurs, 18 mots   French (FR)

Popol II

Pfff, c'est nul, y'a même pas une catégorie "gros nichons". Je suis très déçu.

Permalink 18:52:33, Catégories: Patati et Patata, 53 mots   French (FR)

A l'attaque

Plutôt curieux ce titre de RFI : "Le gouvernement s'attaque à l'emploi et à l'éducation". Mieux vaudrait me semble-t-il, s'attaquer au chômage et à l'échec scolaire. D'un autre côté, le titre traduit bien les intentions réelles du gouvernement.

Oui je sais, l'enculage de mouche est très prisé en août.

Permalink 16:18:46, Catégories: Ailleurs, 38 mots   French (FR)

Babillages

Non Jef t'es pas tout seul
Mais arrête de pleurer
Comme ça devant tout le monde
(...)
Et si t'es encore triste
On ira voir les filles
Chez la madame Andrée
Parait qu'y en a de nouvelles.

22.08.05

Permalink 17:44:33, Catégories: La France que Loïc ne comprend pas, 957 mots   French (FR)

Vis ma vie

Si j'avais l'esprit polémique, je dirais que le jour où les cons prendront le train, j'en connais plusieurs qui voyageront en première classe, côté fenêtre, assis dans le sens de la marche (non fumeur). Mais en cette fin d'été, je voudrais faire preuve d'un minimum de sérieux et ne pas céder à la facilité de l'ironie discourtoise.

Une fois j'ai vu un reportage où un psy conseillait à des parents d'écouter de temps à autres les radios FM de leurs progénitures adolescentes. Il tenait un discours du genre : "Ecouter FUN radio ou NRJ peut s'avérer très utile pour mieux comprendre l'univers mental de votre enfant. Je reconnais volontiers que subir durant une heure FUN radio ou NRJ, peut être vécu comme une souffrance, mais ça fait partie du métier de parents".

Bon ben moi je vous donne le même conseil et je vous encourage à lire les blogs des wins-wins et autres self made men, sans qui la terre aurait bien du mal à tourner sur elle-même. Ca permet de mettre un visage, un nom ou bien une tête de couille sur cette foule d'anonyme qui va voter en masse pour Sarkozy en 2007. Cela permet aussi de mieux appréhender la structure mentale de ce patronat français, structure mentale aussi rudimentaire qu'un bloc d'emmental mais qui néanmoins gagne à être connue pour ceux que la préhistoire ou l'homme de cro-magnon intéressent. Cela permet enfin de constater l'étendue et les ravages de la dépolitisation des jeunes et de la montée de l'individualisme dans nos sociétés occidentales. Alors oui bien sûr lire çaou ça, c'est une souffrance. Bien sûr, ça fait mal. On se sent insulté, sali, souillé, humilié. Mais à l'instar de l'huile de ricin, c'est pour notre bien.

Comment le patron-blogueur se considère-t-il? Pour faire simple, on dira que le patron-blogueur se considère comme un être d'exception qui n'est pas sans rappeler le surhomme de Nietzsche. Bien sûr, si le patron-blogueur a réussi dans la vie, ce n'est pas dû au fait que ses salariés produisent par leur travail plus de richesses qu'ils n'en reçoivent par leur salaire, non c'est grâce "à sa prise de risque". Il appartient à cette "minorité de personnes qui a choisi de créer et d'innover". Rien à voir donc avec cette brochette de branleurs "accrochés à leurs avantages" (n'oublions pas que le patron-blogueur à la différence du smicard n'a pas d'avantages ou de privilèges") et "au passé" (le patron-blogueur ne conjugue ses verbes qu'au futur simple, jamais à l'imparfait, à la rigueur l'impératif).

D'ailleurs le patron-blogueur est tellement tourné vers l'avenir qu'il n'hésite pas à défendre les thèses audacieuses d'un Raymond Barre qui rappelons-le est à la modernité ce que le trou du cul d'un babouin octogénaire est à l'érotisme : il ferait mieux [le syndicaliste, le chômeur] "d'essayer de créer quelque chose, un commerce par exemple, plutôt que se plaindre". Ah modernité quand tu nous tiens... Evidemment si tous les chômeurs du monde se mettent à créer leur boîte, il va y avoir inflation de cafés du commerce. Du coup les blogs deviendraient inutiles et ça serait bien dommage.

Mais attention hein. Gardons nous de toute caricature. Le patron-blogueur est compatissant : "je sais bien, il y en a qui souffrent en France, et je le regrette.". Il le regrette. C'est gentil. Bien sûr le patron-blogueur n'y est pour rien dans cette souffrance. Si il n'augmente pas les salaires, c'est la faute aux Chinois, aux charges sociales, aux 35 heures, à la rigidité du code du travail et accessoirement à celle de ma bite. Le patron-blogueur il voudrait bien être gentil mais il peut pas. Ce qui ne l'empêche pas par ailleurs de se considérer comme un homme libre qui a la "chance d'obtenir son indépendance et ne plus avoir à se plaindre de son travail. Ou alors seulement auprès de lui même".

Le patron blogueur a également un sacré sens de la déconne : "Mais si tu travailles 32h pour la RATP et 35 heures en plus pour ton syndicat gratuitement, alors la CGT t'exploite aussi?" Sauf qu'on a jamais vu un dirigeant d'une confédération syndicale partir avec une retraite de 38 millions d'euros. Car il faut bien comprendre que le patron-blogueur a une vision étriquée du syndicalisme: "le syndicalisme, c'est se plaindre". Pourtant à l'instar du patron-blogueur qui pleurniche sans cesse sur la concurrence des Chinois, les charges sociales, les 35 heures, la rigidité du code du travail et accessoirement sur celle de ma bite qui décidemment est en grande forme ces derniers temps, le syndicaliste n'est pas un geignard. Il ne se plaint pas, il revendique. Toujours tout le temps. Chaque matin, un syndicaliste devrait se réveiller en se disant : qu'est ce qu'on pourrait faire aujourd'hui pour améliorer nos conditions de travail et de vie? Un syndicaliste qui ne revendique pas n'a plus aucune utilité, plus aucune raison d'être. Un syndicaliste qui ne revendique pas ne sert strictement à rien.

Alors oui bien sûr, les patrons-blogueurs à l'instar des patrons-directeurs de journaux ou des patrons-pdg de télé, cherchent toujours à justifier les inégalités : si il y a des pauvres, c'est la faute à la volonté divine, aux chômeurs, aux 35h, au pétrole trop cher, aux mouvements sociaux, à la fiscalité, à la croissance couille-molle, à mon cul en tungstène et que sais-je encore. Noyés dans ce tsunami de prétextes, parfois on oublie qui si il y a autant d'inégalités en France c'est avant tout la faute à la cupidité de certains hommes d'affaires qui voyagent en première classe.

18.08.05

Permalink 19:00:06, Catégories: Patati et Patata, 64 mots   French (FR)

La fin d'une époque

- Dis t'aurais pas des vieux journaux? Comme je repeins le radiateur, je ne voudrais pas tâcher le sol...
- T'as qu'à prendre ça.
- T'es sûr?
- Ben ouais. Les pages sont petites mais elles sont nombreuses. Et puis de toute façon le TCE, plus personne ne va le lire.
- Ouais mais quand même, je culpabilise. Tant de passions pour en arriver là...

Permalink 18:54:32, Catégories: Patati et Patata, 115 mots   French (FR)

Emmenagement

L'humanité se divise en deux groupes. Les perfectionnistes qui disent "Ouais ben maintenant que t'as démonté le radiateur, autant le peindre des deux côtés"; les non-perfectionnistes qui disent : "C'est pas la peine de se faire chier à peindre le côté du radiateur qui est contre le mur, de toute façon les invités ne viennent jamais regarder le derrière des radiateurs". Pour ma part, étant un homme de compromis, j'ai décidé de peindre les deux faces du radiateur, mais en ne mettant qu'une seule couche sur le côté obscure du radiateur. Comme quoi si tout le monde y mettait du sien, y'aurait moins de guerres en ce bas-monde.

15.08.05

Permalink 18:49:54, Catégories: Ailleurs, 229 mots   French (FR)

Renouveau du marketing politique

"Les blogs obligent à plus de transparence et à plus de dialogue. Il est d'ailleurs révélateur que les extrêmes, de gauche ou de droite, ne bloguent pas. Cela traduit leur peur face à une discussion non filtrée, laissant toute sa place aux critiques." (lire la suite de l'interview de L.Lemeur)

Bof. L'idée selon laquelle "je blogue donc je suis grand un démocrate ouvert à la discussion et à la France de l'ADSL", n'est pas méga convaincante. Sarko par exemple, il blogue pas. Et pourtant c'est un grand démocrate. Hum non, je disais ça pour rire. Je reprends. Juppé, il blogue. Il est donc super proche des gens, ouvert à la critique. Désolé je plaisante encore. Décidément je suis top-déconne ce matin. Je reprends. DSK il blogue. Et il ne mâche pas ses mots. Il n'hésite pas à dire que le terrorisme, c'est bien du malheur et qu'il a été très déçu par le choix des membres du CIO. C'est fort. Ca lance un vrai débat. Très différent du discours habituel tenu sur les plateaux télé. Entre 80 et 320 commentaires tellement ces propos sont polémiques et audacieux. Si ca c'est pas une preuve du renouveau de la démocratie en France, je veux bien m'en couper une pour la donner à manger au hamster de la voisine.

Permalink 18:34:31, Catégories: Petit boutiquier, 102 mots   French (FR)

ta mère en tong

"Considérons en détail le prix d'une paire [de chaussures Nike] appelée "Air Pegasus". Elle est vendue 70 dollars, à peu près autant d'euros. Première question : combien gagne celui ­ plus probablement celle ­ qui la fabrique ? Réponse 2,75 dollars. (...) Quoi que l'on apprenne du reste de la structure des coûts, rien n'empêchera de faire le calcul simple : qu'est-ce que cela coûterait au consommateur final de doubler le revenu de ceux qui fabriquent les chaussures ? Serait-ce si grave d'acheter 72,75 dollars au lieu de 70 dollars la même paire de chaussures ?

la suite ici

allez zou je retourne à ma sieste.

14.08.05

Permalink 18:00:52, Catégories: Patati et Patata, 127 mots   French (FR)

Y'a eu Dylan avant lui...

C'est sûr tout ça c'est vachement compliqué. Le Bien et le Mal, le Yin et le Yang, Dieu et le Diable, la Gauche et la Droite... Nous avons tous en nous nos contradictions, notre parcelle de force obscure, nos petits secrets honteux. Et puis d'abord qui suis-je pour juger les autres? Ai-je toujours été aussi pur que l'agneau puceau qui vient de naître? Ne m'est-il jamais arrivé, en des temps lointains et immémoriaux, de céder à la facilité, au stupre et à la fornication?

Peut-être même qu'à sa place j'aurais fait la même chose.

N'empêche que voir Renaud faire la Une de Paris-Match c'est drôlement moche. Pour un peu j'en boufferai mon bandana fétiche.

Renaud, rends-moi donc mes 14 ans.

13.08.05

Permalink 13:23:46, Catégories: Les gens dans la rue, 129 mots   French (FR)

Tôle froissée

Drôlement nerveux le touriste cette année. Limite agressif. Tout ça parce que je lui ai embouti sa portière d'opel corsa. Quelle idée aussi d'ouvrir sa porte pour descendre de voiture. C'est quand meme pas ma faute si j'avais le soleil dans les yeux et si mon pare-bise était recouvert d'une fine couche de poussière. Et puis mon auto-radio était bloqué sur Chérie-Fm, alors forcément ça m'a stressé.

- P'tain mais tu l'as pas vu la porte ouverte?
- Ben non, sinon j'l'aurai évitée. J'suis pas complétement débile non plus.
- T'es content t'as pourri ma journée. Je devais faire du kayak aujourd'hui, c'est à l'eau maintenant.
- Un kayak à l'eau, c'est plutôt bien non?
- (...)
- Bon, bon, bon, on le fait ce constat?

12.08.05

Permalink 16:02:53, Catégories: Petit boutiquier, 164 mots   French (FR)

Allumer le feu

Evidemment un pompier pyromane, c'est toujours rigolo. C'est comme un policier voleur, un médecin assassin, une sage-femme ogresse, un sarkoziste démocrate, un vigile de supermarché cleptomane. C'est cocasse, ca fait rire les enfants et les journalistes qui ont ainsi de quoi ouvrir leur JT avec de belles images de feu.

Et puis ça permet au gouvernement d'occulter le fait que la multiplication des incendies d'été est aussi liée au désengagement progressif de l'Etat : diminution de 10 % des crédits affectés à la protection des forêts dans le projet de loi de finances 2005, diminution des moyens financiers attribués au Conservatoire de la forêt méditerranéenne. Sans compter qu'avec la décentralisation, les collectivités territoriales n'ont pas les moyens de compenser les baisses enregistrées. Evidemment ça c'est du comptable. C'est du chiant. C'est pas cocasse et ça ennuie les enfants et les journalistes qui préfèrent ouvrir leur JT avec de belles images de feu.

09.08.05

Permalink 18:59:04, Catégories: Petit boutiquier, 166 mots   French (FR)

Villepin a le cul propre

Le contrat nouvelle embauche est très clair : le contrat de travail peut être rompu sans motif à l’initiative de l’employeur (ou du salarié) par lettre recommandée avec avis de réception.

Autrement dit Villepin torche son popotin de prestige (il a été applaudi à l'ONU) avec l'article 4 de la Convention n°158 de l'OIT (un travailleur ne devra pas être licencié sans qu'il existe un motif valable de licenciement). Et comme le papier n'est pas semble-t-il assez épais, Villepin se torche également avec l'article 24 de la Charte sociale européenne (les Parties s'engagent à reconnaître : a. le droit des travailleurs à ne pas être licenciés sans motif valable). Bien sûr les deux rouleaux PQ de Villepin ont été ratifiés par la France. Mais Villepin a sa pudeur. Il ne fait pas caca devant tout le monde. Il le fait derrière une dune, en plein mois d'août, quand tout le monde regarde ailleurs.

je m'informe pour être prêt à la rentrée.

Permalink 07:57:23, Catégories: Abiyan-Conakry, 0 mots   French (FR)

Un pannal, des panneaux

08.08.05

Permalink 15:20:28, Catégories: Abiyan-Conakry, 3 mots   French (FR)

Le spectacle grandiose de la nature

Oh un 2000 pattes.

06.08.05

Permalink 07:54:00, Catégories: Abiyan-Conakry, 48 mots   French (FR)

Grandes causes, petites conséquences

Mercredi 3 août, coup d'Etat en Mauritanie entraînant la fermeture de l'aéroport de Nouakchott. Jeudi 4 août, le vol Air-France Paris-Nouakchott-Conakry arrive avec 2h30 de retard. Excédé par cette interminable attente, je me dispute avec madame torpedo.
C'est quand même impressionant cet effet papillon.

Le blog de Torpedo

J'ai décidé de dissoudre l'Assemblée nationale.

Août 2005
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
<<  <   >  >>
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31        

Rechercher

Recent Referers


Top Referers

Syndiquez ce blog XML

What is RSS?

powered by
b2evolution