Archives pour: Juin 2005

30.06.05

Permalink 11:23:25, Catégories: Le petit Nicolas, 529 mots   French (FR)

Si il pleut, c'est la faute aux inondations

Certains pendant les vacances pratiquent le camping, le bricolage, le tourisme, les doubles pénétrations. Non moi pendant les vacances je lis les interviews que Sarkozy donne au Figaro. Parfois je me demande si je suis bien normal. En tout cas c'est probablement un symptôme avéré de l'addict blog attitude (je me sens d'humeur bilingue aujourd'hui. Après avoir placé le mot geek dans ma précédente note, je place addict. Ca doit être à force de lire le blog de Lemeur. Oui car je lis aussi Lemeur pendant mes vacances).

Sarkozy, c'est un rouleau compresseur, genre équipe grecque de foot, super prévisible, rugueux, pas une once d'imagination mais méga difficile à contrer. Je crois que notre seul chance pour sauver nos acquis sociaux en 2007, c'est que Cécilia demande le divorce. Un divorcé célibataire à la tête du pays, ça ne peut pas plaire à la ménagère UMP de moins de 50 ans. Donc Cécilia, si tu me lis, écoute moi. Suis ton instinct. Va vivre ta folle passion avec ton publicitaire. Plaque ton gnome et tes trolls. Fais péter les conventions bourgeoises, oublie tes plans carriéristes et écoute la femme qui est en toi. Réfléchis avec ton coeur et ta foufoune. Tu es notre seul salut. On compte sur toi. Ne nous déçois pas.

On me reproche souvent d'être caricatural. Je veux bien admettre que les hommes de droite ne pas sont pas tous des androïdes programmés à casser du pauvre. Il y en a des très bien des hommes de droite. Borloo par exemple, il est beaucoup moins con que Coppé qui lui même est beaucoup plus con que la moyenne. N'empêche qu'il est quand même ardu de faire plus caricatural que le discours tenu par Sarkozy :

"Par ailleurs, il ne faut pas avoir peur de réformer notre législation sociale ni de s'attaquer aux rigidités du marché du travail. Jamais notre législation n'a été aussi protectrice en théorie et pourtant jamais elle n'a généré autant de précarité dans la réalité. Je suis favorable à la création d'un contrat de travail unique et à l'instauration de contreparties au versement de minima sociaux. Il ne faut pas non plus s'interdire de réfléchir à un système de sanctions pour les chômeurs qui refusent plusieurs offres d'emploi."

Ca se saurait si la droite avait peur de réformer la législation sociale. Ca se saurait aussi si la droite s'interdisait de réfléchir à comment niquer les salariés. C'est tellement pratique de dire que si il y a du chômage en France c'est de la faute aux chômeurs, au code du travail et à la protection sociale. Ce n'est pas la législation sociale qui est responsable de la précarité. Et puis si on pouvait définitivement en finir avec ce cliché éculé du "chômeur qui refuse plusieurs offres d'emplois", ça serait bien aussi. Les hoax les plus courts sont les meilleurs. Ce genre de rumeur ça s'appelle une légende urbaine, un mensonge, une caricature. Une insulte

Permalink 09:42:30, Catégories: Ailleurs, 78 mots   French (FR)

La lambada, on aime bien ça

C'est toujours délicat de parler de musique en ligne quand votre vieille guimbarde qui vous sert d'ordinateur n'a plus de carte son. Mais par ailleurs, celui qui dans les boîtes de geeks échangistes de Saint-Malo se fait surnommer Gorge profonde en raison de son attirance pour les grands mâts des catamarans Groupama, est une source sûre en laquelle j'accorde toute ma confiance. C'est pourquoi je vous recommande chaudement les nouveaux tubes de l'été.

28.06.05

Permalink 19:45:07, Catégories: Patati et Patata, 276 mots   French (FR)

84 points dans les dents

Pour répondre enfin à la question qui revient incessamment dans vos courriels, avec, je le sens bien, une petite pointe d'anxiété palpable entre les lignes, "A quoi occupes-tu tes premiers jours de vacances, espèce de raclure de mouche privilégiée?", je vous livre cette tranche de vie quotidienne, en m'excusant par avance de vous faire miroiter un monde qui pour la majorité d'entre vous, je le sais, sera à jamais inaccessible.

- J'ai un scrabble, tu vas pleurer ta mère mon poulet.
- [...] (silence gêné mi-hautain, mi-agressif, mi-dubitatif)
- P.O.T.I.N.E.R. En plus il compte triple. Tu veux bien compter pour moi s'il te plaît mon poussin? J'adore te voir compter mes scrabbles.
- Ah ah ah (rire sarcastique genre "je suis un méchant diabolique sur le point d'anéantir la terre")
- Qu'est-ce que t'as à rire bêtement mon lapin?
- "Potiner", ça veut rien dire. T'es trop nulle, tu te crois au Québec ou quoi?
- Si ça existe "Potiner".
- Et ca veut dire quoi? Remuer du popotin? (mais alors faudrait dire "popotiner"). Se faire des potes?
- Ca veut dire "raconter des potins" espèce d'analphabète de brousse.
- Ouais c'est ça, et dans 5 mn tu vas me dire que ragoter, ça veut dire raconter des ragots.
- T'as qu'à vérifier monsieur-je-sais-tout-tête-de-buse.
- J'ai pas envie d'aller chercher le dico pour rien.
- Je te parie un kebab que ça existe. Tu marches mon chatounet ?
- Un kebab, plus les frites et un baklawa?
- Tenu.
- Ok bouge pas je vais voir sur google.
- [...]
- Tu trouves?
- Ton kebab, tu le veux à la sauce blanche?

Le mot que je ne connaissais pas : POTINER

Permalink 11:20:43, Catégories: Ailleurs, 29 mots   French (FR)

C'était mieux avant

Ben pourquoi tu souris pas tonton Jo?

Le monde est un village et sur la grand place du marché, on met les condamnés au pilori.

via Le Monde

27.06.05

Permalink 09:48:50, Catégories: Petit boutiquier, 276 mots   French (FR)

De Villepin égalise

De Sarkozy ou de Villepin, qui aura la bouche la plus accueillante pour faire des gâteries à Le Pen? Telle est la question qui n'a pas fini de nous occuper jusqu'en 2007. Car Monsieur Propre du haut de ses talons aiguilles à effet rehausseur, n'est plus le seul à raccoler le client FN. De Villepin, sans aucun doute affreusement vexé cette semaine de voir son rival faire la Une de ce blog et accessoirement des autres médias français, s'y met aussi en invitant Carl Lang à prendre le thé à Matignon.

Ca faisait 10 ans que le FN n'avait pas mis ses godillots à Matignon. Voir le FN à Matignon c'est toujours un peu effrayant, une sorte de Rock Horror Picture Show mais sans le rock. Bien sûr officiellement, il ne s'agit pas de flirter et de découvrir le corps de l'Autre à l'abri des regards indiscrets, mais de réfléchir au devenir de l'Europe. Rappelons que la dernière fois que l'extrême-droite a réfléchi au devenir de l'Europe, c'était en 194*. Inviter le FN à l'Elysée, même en catimini, c'est reconnaitre que le FN est un parti comme les autres et tant pis si les condamnations du FN par la justice française sont aussi nombreuses que les conquêtes adultérines d'un Bill Clinton non andropausé. Mais de cela De Villepin s'en fout comme de son premier recueil de poésie dédicacé par Barbelivien. L'essentiel est de faire aussi bien que Sarko qui lui même essaye de faire aussi bien que Le Pen. Ca nous promet un second tour en 2007 des plus tragiques.

194* : je vous laisse mettre la date de votre choix.

25.06.05

Permalink 12:42:33, Catégories: Ailleurs, 21 mots   French (FR)

Et si on se remettait aux fanzines?

Non parce que là, le phénomène blog ça devient du grand n'importe quoi :
Villepin blog
Borloo blog
Douste blog

Permalink 00:54:29, Catégories: Le petit Nicolas, 402 mots   French (FR)

Sarko made in China

"Quand j'entends le mot justice, je sors ma serpillère."

Nicolas Sarkozy au Café des Sports de La Courneuve.

5000 exécutions en Chine, ça monsieur c'est ce que j'appelle un pays séduisant. Pas le genre de pays à se prendre la tête avec les remises en liberté des psychopathes. En Chine quand on nettoie, on nettoie. Et tant pis si on raye un peu la poele en téflon avec l'éponge en fer (je-te-l'avais-pourtant-bien-dis-de-ne-pas-utiliser-
l'éponge-en-fer-pour-laver-la-poële-à-crêpe-maintenant-
elle-est-foutue-t'es-content?
). On ne va quand même pas se laisser troufigner par des droits de l'hommistes en tutu tout juste bons à se branler devant la couverture de Pif le chien et de Hercule le chat.

C'est bien simple, Sarkozy en Chine, il passe aussi inaperçu qu'un avant-centre de l'équipe de France en match internationnal. En Chine quand un ministre de l'Intérieur bafoue la séparation des pouvoirs, et bien pour le punir on lui donne les Jeux Olympiques. En fait si Sarko sort autant de conneries à la mn qu'un Airbus en érection, c'est pour le bien de Paris 2012, de David Douillet et des promoteurs immobiliers. Sarkozy passerait d'autant plus inaperçu en Chine qu'il est tout petit et qu'il a une tête de pékinois. Et ce n'est pas être raciste de dire cela, que les Chinois ils sont tout petits et qu'ils ont des têtes de pékinois. Enfin si bien sûr ça l'est un peu, mais là c'est parce que j'expérimente la nouvelle tactique de Sarko pour lutter contre le racisme. Sarko il lutte contre la xénophobie en reprenant le discours de mon coiffeur : "il faut nettoyer le Parquet. Il faut faire payer les juges. La France a besoin d'un grand coup de balai. Les Arabes et les Gitans c'est des sauvages sauf les Gypsy King qui ont le rythme dans le peau et qui savent jouer des castagnettes avec leurs roubignolles." Et ce n'est pas être raciste de dire que tous les coiffeurs c'est des fachos. Et Sarkozy de pérorer entre deux bols de riz cantonais : "Depuis que je tiens des discours de café du commerce, le FN est en recul et la patronne me paye l'apéro plus souvent. Depuis que je pelote le cul à Le Pen d'une main tout en me rasant de l'autre, c'est l'Happy Hours permanent".

Parce qu'un bon photomontage vaut mieux qu'un long discours.

22.06.05

Permalink 10:16:46, Catégories: Mon métier, ma passion., 492 mots   French (FR)

Au niveau des heures, ça colle pas

Je reconnais que les négociations israelo-palestiniennes c'est pas de la gnognotte. J'admets aussi que les pourparlers au sujet du budget européen ça ne doit être pas une partie de plaisir. Mais pourtant c'est sans doute beaucoup moins âpre qu'un conseil d'enseignement. Un conseil d'enseignement, c'est une réunion de profs d'une même matière qui se répartissent les classes qu'ils auront l'an prochain. Bluff, patience, diplomatie, fermeté.

- Qui prend les 3° Insertion l'année prochaine?
- Moi ça fait deux ans que je me les coltine, je voudrais bien passer la main.
- Oui mais moi avant toi c'est moi qui les avais. En revanche toi Flo en huit ans tu ne les as jamais eu.
- Oui mais si je les prends ca me fait trois niveaux, merci du cadeau. Et puis au niveau des heures ça colle pas.
- Et si on les refilait au nouveau?
- Non ça serait dégueulasse quand même.
- Peut être mais quand je suis arrivé il y a deux ans, c'est ce que vous aviez fait!
- (...)
- Ne remue pas les plaies du passé s'il te plaît, sois positif.
- En tout cas moi je ne veux pas des 5°. Je l'ai jamais fait ce niveau et comme l'an prochain j'ai ma mutation au lycée, j'ai pas envie de m'emmerder.
- Sans compter qu'au vu des 6° qu'on a eu cette année, ils vont être terribles les 5° cette annéee.
- Moi je veux bien les prendre mais alors vous me laisser les 3° latinistes et germanophones.
- Tu veux pas mes couilles sur un plateau d'argent non plus?
- Ok mais tu prends les 3° Insertion alors?
- Ah ben non, je les ai eu dejà deux ans. Et puis au niveau des heures ça colle pas.
- Bon Michel, tu les prends alors les Insertion?
- Ah ben non, vous m'avez déjà refilé la 4° où il y a Rodrigo et Jessica, alors les boulets ça va, j'ai mon quota.
- Ouais c'est vrai que le Rodrigo il a été démoulé trop tôt. Vous vous souvenez quand le jour de la visite médicale il a renversé son bocal d'urine sur la tête du petit Kévin?
- Quelqu'un veut un café?
- Et puis je veux pas des 6° non plus. Ils m'énervent trop. Toujours à demander si il faut souligner en vert ou en rouge, c'est vachement usant à la longue.
- Je récapitule : tu ne veux ni des 6°, ni des 5° ni des 3° d'Insertion. T'es sûr que tu veux toujours bosser?
- Non mais je veux bien des 4°. Enfin sauf celle où il y a Rodrigo et Jessica.
- Oui mais si on te donne les 4° avec les heures d'éducation civique, les heures ça colle pas, il t'en manquera deux pour être à temps complet.
- Sauf si on lui donne les 3° Insertion.
- Ah non, ça fait déja deux ans que je me les coltine.
- (...)
- (...)
- (...)
- Bon on réfléchit chacun de notre côté et on se revoit vendredi, ça vous va?
- OK.

21.06.05

Permalink 17:26:14, Catégories: Le petit Nicolas, 156 mots   French (FR)

Sarkozator

Il faut donc "nettoyer" la Courneuve. Le voyou est un microbe, une bactérie de cuvette de chiotte entartrée. La Courneuve c'est la cuvette de chiotte entartrée. On ne discute pas avec un voyou, on le javellise, on le canardwcdise. On l'élimine. Chirac dissolvait, Sarko nettoie. Pays propre. Nettoyage éthique. Nettoyage de Far West. Pendons les haut et court. Nettoyons. Lynchons-les. Nettoyons. La Courneuve, ville fleurie, ville propre. Sarko veut nettoyer une ville comme d'autres voulaient nettoyer l'Irak. Sarko c'est pas un pd. C'est un killer, une brute tatouée avec de gros biscottos, un gros nez et de grosses caméras. Tremblez coyotes. Dans sa panoplie de shériff, Sarko joue au cow-boy qui nettoie d'abord et discute après. Vous allez voir ce que vous allez voir bande de pieds-plats. De Perpignan à La Courneuve en passant par Neuilly, là où Sarko passe, la télé aboie. Foies jaunes vous voilà avertis.

Permalink 09:00:50, Catégories: Mon métier, ma passion., 741 mots   French (FR)

Un but et une passe décisive

13° minute du match. Le score reste bloqué à 0-0 malgré les efforts incessants des attaquants adverses. Notre charnière centrale composée du prof de français (39 ans) et du prof d'EPS (45 ans) tient le choc mais on sent que le reste de l'équipe est déjà physiquement au bord de la rupture. C'est que les 3°F, les vainqueurs du tournoi élève nous mène la vie dure. C'est jeune un ado. Ca court vite, un ado. Ca n'a pas encore de surcharge pondérale un ado. Ca n'a pas 10 ans de tabagisme derrière lui un ado. Et puis surtout un ado, quand ça joue contre ses profs, c'est supermotivé. Alors forcément ça ne lâche rien, ça gambade dans tous les sens, ça saute sur tous les ballons, ça fait des dribbles tout bizarres qui n'existaient pas à notre époque.

De notre côté, la motivation est là aussi. Les 3°F nous ont tant fait suer cette année qu'il est hors de question de les laisser gagner. Rien à foutre des vertus éducatives du sport. On est là pour gagner et pour leur montrer qu'on est des hommes, des vrais. Alors on s'accroche comme on peut. On se bat avec nos armes. L'expérience. On tire les maillots, on pousse des coudes, on "s'impose physiquement" dans les duels. Bref nous aussi on ne lâche rien. Pour ma part, j'ai pris au marquage à la culotte, P. Le fait que celui qui pendant une année entière m'a pourri la vie puisse toucher un ballon, m'est tout simplement insupportable. Tant pis si je deviens tout rouge, tant pis si je suis au bord de l'insolation et de l'asphixie, P. ne marquera pas de but aujourd'hui.

Vient donc la 13° minute. Sur une de nos rares attaques, le prof de techno déborde côté gauche. Une feinte limpide basée sur un coup d'épaule judicieux lui a permis d'éliminer son adversaire direct. Il centre devant le but. Comme sur l'action d'avant, subissant un léger coup de pompe, je ne m'étais pas replacé en défense (en priant secrétement que P. n'en profite pour marquer), je suis idéalement situé pour reprendre le centre. Et là mes amis, je ne sais pas ce qui se passe. Moi même je n'ai pas encore compris. Moi qui d'habitude est avec mes jambes aussi habile qu'un pingouin sous anesthésie, je réalise la reprise de volée parfaite. La balle est catapultée, pleine lucarne (le match se joue avec des cages de handball) à une vitesse approximative de 200 km/h. Le gardien n'a pas esquissé un geste. J'ai ouvert la marque.

Je sens alors dans le regard de mes adversaires juvéniles, une lueur d'admiration sans bornes, lueur assez proche me semble-t-il de celles qu'on voit sur les films d'actualités allemande des années 30, dans les yeux humides des jeunes aryennes devant leur fürher. Pour la première fois de l'année, les garçons de la 3°F me regarde comme si j'étais un être humain digne de vivre. Eux d'habitude si prompts à contester tout ce qui émane d'un plus de 17 ans, ils ne pensent même pas à protester contre la faute évidente du prof de techno. Il y a encore un mois, ces grands gaillards me disaient "que de toute façon l'Histoire ça sert à rien, ça parle que des morts et que eux ils sont vivants". Aujourd'hui je sens que pour moi ils seraient prêts à apprendre par coeur tous les tableaux statistiques de la production d'acier de l'URSS de 1929 à 1940. J'ai acquis plus d'autorité en 13 mn de foot qu'en une année de cours. La prochaine fois, faudra faire le match dès le mois de septembre. A condition toutefois que je ne me ridiculise comme je l'ai fais 8 mn après mon coup d'éclat : sur un corner, après un gros cafouillage, je me retrouve seul à un mètre des buts adverses, devant des buts totalement vides et déserts. Mon penchant de pingouin anesthésié a repris le dessus, je trouve le moyen de tirer à côté. La honte. Le regard des élèves changent. La lueur que je lisais dans leur yeux est redevenue celle de la grande bourgeoise du XVI° devant un tas d'immondices après 15 jours de grèves des éboueurs. "Sont trop nuls ces profs". M'en fous, on a gagné 2 à 1. Et c'est bien ça l'essentiel.

19.06.05

Permalink 23:24:36, Catégories: Le petit Nicolas, 515 mots   French (FR)

Sarkozy contre le peuple. 1° Round.

Sarko se prend pour maître Capello. Sarko se prend pour Alain Rey. Sarko se lance dans l'étymologie. Sarko fait de l'exégèse. Sarko encule les mouches du coche. Il se prend pour le petit prince. Niais, les yeux plein de candeur et d'innocence, il demande à l'assistance "C'est quoi un acquis social?". Dessine moi un mouton. Ou alors fais le voter à l'UMP.

Pour faire simple, un acquis social, c'est ce que le peuple a arraché aux patrons. Aussi incroyable que cela puissa paraître aujourd'hui, la droite n'a pas toujours gagné. En fait, tout ce que la droite a perdu s'est à chaque fois transformé en acquis social : les congés payés, la sécurité sociale, les libertés syndicales, les indemnités chômage, le droit de ne pas mourir dans la misère parce qu'on est trop vieux, trop ridé ou trop prostaté pour être productif. Oui je sais tout ça, aujourd'hui ça semble (encore) aller de soi. Pourtant, c'est pas un hasard si on parle de conquête sociale. Qui dit conquête, dit bataille, qui dit bataille dit deux camps ennemis. En 1936, ton camp a perdu Sarko. En 2003, tu as gagné. Entre temps, y'a eu des hauts et des bas pour tout le monde.

Il y a aussi les petits acquis sociaux, si petits que parfois ils ressemblent à une miette, à une aumône. Mais l'essentiel c'est de les avoir arrachés par la lutte à ceux qui ne voulaient pas les donner. La pause-pipi des caissières des grandes surfaces, c'est un acquis social. Le droit de dire à son patron "ce n'est pas parce que je suis votre secrétaire qu'il faut me mettre la main au cul", c'est un acquis social. Le droit de coller une affiche syndicale format A4, c'est un acquis social. Le droit d'écrire "Sarko, t'es rien qu'un trou du cul tout juste bon à chier des cactus mexicains", c'est un acquis social. C'est tout ça Sarko, un acquis social. Tu comprends? Oui bien sûr tu comprends. Car à la différence de tes groupies, tu es intelligent. En tout cas tu sais mentir comme un arracheur de pages du Code du travail. Car tu es grand menteur Sarko. Non, contrairement à ce que tu nous dit, ce ne sont pas les chomeurs qui sont responsables du chômage. Ce ne sont pas les RMistes qui sont responsables de la misère. Ce ne sont pas les grévistes qui sont responsables des prises d'otages en Irak. Ce ne sont pas mes couilles qui sont responsables de ton cocufiage. Tout ça tu le sais très bien. Le vrai responsable de ce désastre, c'est toi, tes amis, et tous ceux qui considèraient la France comme une entreprise, les Français comme des clients, les Françaises comme des ménagères de moins de 50 ans, les enfants comme des voleurs à l'étalage, les immigrés comme des bêtes de somme.
Alors oui, bien sûr dans deux ans, tu seras peut-être président. Ou peut-être pas. Méfies-toi, le cadavre bouge encore.

17.06.05

Permalink 06:23:26, Catégories: Ailleurs, 121 mots   French (FR)

Y'a des paires de claques qui se perdent

Nid de grosses buses.
Ce type de note est un crachat au visage pour ceux et celles qui essayent de survivre avec moins de 1000 euros par mois. Ce sont des types comme ça qui me donnent la force de me lever très tôt le matin pour aller distribuer mes tracts syndicaux. Quand je commence à me dire, "je resterai bien au lit, j'ai la flemme d'y aller ce matin, chérie tu veux pas me faire un calin et un oeuf à la coque?", je vais chez Loïc, je clique sur ses liens amis, et au galop la motivation revient. Je ne sais pas si la colère est mauvaise conseillère, mais en tout cas c'est un bon carburant.

16.06.05

Permalink 20:18:26, Catégories: Petit boutiquier, 450 mots   French (FR)

Sois jeune, tais toi et bosse

Le code du travail s'allège sur le même rythme que la déforestation en Amazonie. Bientôt le code du travail sera si mince qu'on ne pourra même plus s'en servir pour caler une table de camping bancale. Tout juste sera-t-il suffisament épais pour torcher le cul fripé et rougi d'un Seillère pris d'une soudaine turista après avoir mangé trop d'oeufs de lumpes avariés. Le prochain coup de bulldozer, est prévu pour très bientôt. Villepin est à la manoeuvre, sortez vos casques de chantier, va y avoir du débris.

Pour lutter contre le chômage qui fait plein de bouloches sur ses vestes de tweed, Villepin, le nouvel assouplissant du marché du travail, a une super vizirette : les salariés agés de moins de 25 ans n'entreront plus dans le calcul des seuils d'effectifs d'une entreprise (10 ou 50 salariés). Certes les seuils d'effectifs, personne ne sait vraiment ce que c'est et à quoi ça sert. C'est pourtant beaucoup plus limpide qu'un alexandrin de Villepin.

En effet, ces seuils permettent d'identifier un certain nombre de règles applicables à l'entreprise en matière de réprésentation du personnel. Exemple : si l'entreprise a plus de 10 salariés, il y a obligation pour celle-ci de mettre en place des délégués du personnel; si elle a plus de 50 salariés, elle a obligation de mettre en place un comité d'entreprise, un comité d'hygiène et de sécurité et une possibilité de désigner des Délégués syndicaux...

Pour résumer, un jeune de moins de 25 ans, ça compte zéro, peau de zobi, que dalle; une entreprise qui aura 15 salariés, dont 6 jeunes de moins de 25 ans, ne sera plus obligée de mettre en place des délégués du personnel. De la même façon, une entreprise qui aura 60 salariés mais 12 jeunes de moins de 25 ans, il n'y aura plus de délégué syndical, plus de CE...
Vous voyez la logique du truc? Drôlement vicieux.

D'autant plus vicieux que dorénavant il est possible de virer le jeune durant "sa période d'essai de deux ans", sans aucune raison particulière. On peut donc légitimement subodorer que les patrons qui n'auront pas spécialement envie de se faire emmerder par les contraintes du code du travail, vont pratiquer un turn-over du genre "Ah bas tiens tu as 25 ans, faut pas que tu restes là, tu vas m'amener un tas d'emmerdes. T'es viré. Bon anniversaire". Tournez manège, roulez jeunesse.

[pour Bix et ceux qui veulent en savoir plus :
(8° paragraphe) et ici et pour un peu de culture générale]

15.06.05

Permalink 12:20:05, Catégories: La France que Loïc ne comprend pas, 215 mots   French (FR)

Le modèle chinois

Je vais à Innovate! Europe pour voir un peu comment participer modestement au réveil du paquebot européen qui s'embourbe dans le confort et le chômage alors que la Chine et les pays en développement continuent à créer des emplois et de la richesse.
La buse en kytesurf

C'est à cause de petites phrases comme ça que j'ai du mal à totalement décrocher du blog de Loïc Lemeur. J'ai beau me dire que le blog de Loïc est un blog de buses, j'y reviens toujours telle une mouche grasse et verte se régalant d'une bouse boviné.

Ce type là vendrait sa mère en soldes pour avoir une croissance à deux chiffres. Le blog de Loïc nous rappelle que sous le porte-feuille en simili croco de l'homme d'affaires, il y a un coeur qui bave devant le modèle chinois : travail des enfants, pollution sauvage, contre-façons, dévaluation monétaire hors-norme, absence de droit syndicaux. Le dynamisme de l'économie chinoise, dans toute sa splendeur.

Mieux vaut un paquebot qui s'embourbe à une galère d'exploités qui avance coûte que coûte. Surtout quand le paquebot en question est la première puissance commerciale du monde. C'était ma modeste participation de winwin à Innovate Europe. Merci de m'avoir écouté.

14.06.05

Permalink 17:35:12, Catégories: Patati et Patata, 115 mots   French (FR)

Envoyons Duquesne en Irak

Ayant été acquitté, on peut dire que pour Michael Jackson, le procès a été un jeu d'enfants.

Jusqu'à 13 heures, je m'étais interdit de poster cette blague de potache à 2 centimes d'euros. Question de dignité et de respect du lecteur. Mais à 13 heures Benoît Duquesne ouvre son JT sur France 2 : "Procès de Michael Jackson. La star est blanchie".

Si le service public montre l'exemple de la déconne et du bon goût, je ne vois pas pourquoi moi, petit blogueur de rien du tout, je devrais me retenir. On ne le dira jamais assez, la télé pervertit la blogosphère et la jeunesse française. Pour une Florence Aubenas, combien de fifrelins?

12.06.05

Permalink 19:30:58, Catégories: Patati et Patata, 122 mots   French (FR)

On est une bande de jeunes

Allons voir si le monde est plus beau vu d'en haut.

Qu'est-ce qui est chaud et humide à l'intérieur, boueux à l'extérieur?
Non ce n'est pas Clara Morgane à la Ferme Célébrités.

Après la rando, le repos.

-------------------------

Zamedi z'ai vu des chevaux zur la lande (si après celle-ci, y'en a toujours qui veulent monter un fan-club, c'est à désespérer de l'humanité).

-------------------------

Un quart d'heure avant l'orage de grêle. Piégés comme des débutants, rien vu venir. Un tonnerre terrible, des éclairs effrayants, la trouille d'être foudroyé en pleine gloire, une pensée à ma mère (je suis un bon fils), une descente en sprint.

-------------------------

Miroir, miroir, dis moi qui est le plus beau?

10.06.05

Permalink 10:34:05, Catégories: Ailleurs, 47 mots   French (FR)

L'exploitation de la femme par l'homme

Aussi dérangeant que cela puisse être, derrière chaque vagin, chaque bouche à pipe, chaque anus, derrière chaque trou rempli de foutre, de doigts, de poings, de centaines de bites d’affilée, se cache un être humain.

La suite ici
Lien dégoté par Pem.

Permalink 10:05:33, Catégories: Le petit Nicolas, 240 mots   French (FR)

Le modèle varois

"L'insécurité est majoritairement le fait de l’immigration", lu sur le site du FN.

"Je ne crois pas au fatalisme de l'immigration, pas plus que je ne crois au fatalisme de l'insécurité", Nicolas Sarkozy, en route vers la gloire.

Insécurité, immigration. Comme un air de déjà vu. A Toulon, à Marignan, à Orange. Présidentielle en vue, étrangers en garde à vue. On nous promettait le modèle danois mais les seules petites sirènes qu'on aura, seront celles des voitures de police.

On nous promettait le modèle danois et on nous donne le modèle antillais. Vous savez, celui du XVII° et XVIII° siècle, où les planteurs de cannes à sucre faisaient venir par bateaux entier une main d'oeuvre esclave. L'immigration choisie, une vraie réussite. Alors oui bien sûr depuis on a fait des progrès, les conditions de transports se sont améliorées. Alors oui bien sûr, Nicolas n'est pas un négrier. Mais moins l'ouvrier coûte cher et plus le frère de Nicolas est content.

On nous promettait le modèle danois et on nous donne le modèle allemand, celui des année 30, quand on désignait les Juifs comme responsable du chômage, de l'inflation, de la misère et des hémorroïdes d'Hitler. Alors oui bien sûr Sarkozy n'est pas Hitler. Seulement quand on lui parle de social, Nicolas répond immigration, insécurité.

08.06.05

Permalink 16:15:09, Catégories: Patati et Patata, 208 mots   French (FR)

Dans le sport, tout est bon

Quand en février la France accueillit la visite de la délégation olympique le jour même d'une grande manifestation nationale, certains benêts médiatiques s'étaient insurgés : "aujourd'hui c'est l'Union sacrée; pas de manifs; pas de blocages; que de l'amour. Il en va de la survie de Paris 2012. Ne venez pas vous plaindre si avec une telle terroriste attitude, les athlètes cubaines aux cuisses d'ébènes ne sont pas à Paris et toutes à Londres". Même discours quand la France s'apprêtait à voter Non au réferendum : "si vous votez Non, Paris 2012 c'est foutu. Aujourd'hui c'est l'Union sacrée. Que de l'amour. Il en va de la survie de Paris 2012. Ne venez pas vous plaindre si avec une telle négative attitude, les petites gymnastes baltes aux fesses rebondies sont toutes à Madrid".

Aujourd'hui Guy Drut, membre du Comité international olympique (CIO), se ridiculise en citant Marx au cours du procès des marchés publics d'Ile-de-France. Si jamais les sportives suèdoises de saut en hauteur au corps longiforme et aux cheveux blonds vont toutes à New-York, on saura à qui c'est la faute. Curieusement ce gros sumo de Douillet n'a toujours pas demandé un report du procès après le 6 juillet.

07.06.05

Permalink 22:13:25, Catégories: Patati et Patata, 306 mots   French (FR)

B.A.BA.

Questionnaire catapulté par Tolga.

1.Combien lisez-vous de livres par an ?
Un par semaine. C'est une moyenne. Ca dépend si y'a Navarro à la télé.

2. Quel est le dernier livre que vous ayez acheté ?
Magellan de Stefan Zweig. C'est l'histoire d'un homme seul qui s'en va voir si la terre est ronde.

3. Quel est le dernier livre que vous ayez lu ?
Troisième livre des Odes de Pablo Neruda :

A l'amour, à sa boîte
de colombes,
à l'âme et à la bouche
de celle que j'aime
j'ai consacré
chaque mot, chaque
murmure, chaque pays
chaque flambée de mon chant
car je soutiens
l'amour,
il me soutient
et je mourrai en t'aimant,
mon amour.

Eh oui. Je sais ce que vous allez dire. C'est pas du pipi d'Obispo ça et encore moins du caca d'encre de Houellebecq. Je suis bien d'accord avec vous.

4) Listez cinq livres qui comptent beaucoup pour vous ou que vous avez particulièrement appréciés (les revues porno de mes 15 ans ne comptent pas).
C'est comme si on me demandait quelles sont les 5 plus grosses têtes à claques de l'UMP. L'anchois est cornélien.

- De si beaux lendemains, de Russel Bank. C'est l'histoire d'un homme seul qui a perdu ses filles.
- L'homme qui rit de Victor Hugo. C'est l'histoire d'un homme seul qui a perdu son visage.
- Martin Eden, de Jack London. C'est l'histoire d'un homme seul qui voulait vivre ses rêves mais qui n'y arrive pas.
- Eva, de Chandler Chase. C'est l'histoire d'un homme seul, esclave de sa bite. Poignant.
- Les Naufragés et les Rescapés de Primo Levi. C'est l'Histoire. Brillantissime.

5) A qui allez vous passer la chaîne et pourquoi?
- A Alain Juppé. Pour l'aider à lancer son blog.
- A Loic Lemeur. Pour rire.
- A celui me laissera un first post sur cette note. Par pure démagogie.

05.06.05

Permalink 19:27:54, Catégories: On n'est pas là pour rigoler, 110 mots   French (FR)

Fusion bancaire

Même deux ans après, l'alignement de François Chérèque sur la réforme des retraites, n'est toujours pas digéré par nombre de militants céfdétistes. Ainsi, dans le secteur des banques et assurances, plus d'un millier d'adhérents de la très influente fédération CFDT-Banque ont décidé de rejoindre la CGT. Du coup la fédération CGT-Banques s'est dissoute pour mieux pouvoir intégrer les nouveaux arrivants et une nouvelle fédé est née. Des fusions bancaires comme ça j'en redemande tous les jours.

Plus de détails sur ce sujet qui passionne la blogosphère toute entière.

Permalink 11:21:47, Catégories: On n'est pas là pour rigoler, Les gens dans la rue, 362 mots   French (FR)

CGT, Gay Pride et service public

Journée d'hier très chargée qui a commencé dès 10h par la journée des services publics organisée par la confédération régionale de la CGT. On a investi la place de la Comédie avec nos petits stands, nos petits drapeaux, nos pétitions, nos questionnaires... Coincé entre le stand CGT-EDF et celui de CGT-Police, notre stand Educ'action a accueilli parents d'élèves, étudiantes, lycéens et de manière générale une foultitude de gens de la France d'en bas qui font leurs achats le samedi en centre-ville. C'était vraiment très sympa, nombreux étaient ceux qui venaient spontanément à nos tables pour nous questionner, nous interpeller, nous raconter leurs souffrances au travail, leurs inquiétudes... Sans compter que la fanfare des Bestioles de la Garrigue a donné une dimension très festive à cette initiative.

null

Ensuite à 15 h, on a embrayé sur la Gay Pride. Pour le première fois sur Montpellier, les organisations syndicales et politiques étaient officiellement invitées à se joindre au défilé. J'ai donc participé à ma première Gay Pride, en tête de cortège en me demandant quand même ce que penserait ma très catholique et très pieuse grand-mère si jamais elle venait à m'apercevoir sur les images du JT régional. Le défilé a commencé par une minute de silence très intense en mémoire des victimes du SIDA. Puis on a diffusé nos tracts contre l'homophobie dans le monde du travail et sans me vanter, j'ai fait quelques touches. J'ai également discutaillé avec un jeune homo de droite qui me demandait ce qu'on venait foutre là et que la CGT de toute façon c'était vieux et qu'il fallait du neuf pour bâtir un monde nouveau et une société nouvelle et des relations nouvelles entre les gens et qu'il fallait tout remettre à plat pour tout recommencer à zéro. Les revendications principales des manifestants tournaient autour de la légalisation du mariage homosexuel, des droits à l'homoparentalité et à la fin des exclusions. Le tout sur une musique techno du meilleur effet et dans une ambiance des plus joyeuses.

04.06.05

Permalink 08:30:08, Catégories: Petit boutiquier, 287 mots   French (FR)

Eh Michel Edouard, fais péter le Ricard et les olives

Ah ben zut alors. Ca fait deux fois en une semaine qu'on me dit que je tiens "des raisonnements de café de commerce". Je vais finir par croire que c'est vrai. Et moi qui espérait devenir le futur Jean-François Revel du III° millénaire ou à défaut faire la Une de Télérama. Hélas je suis un incorrigible beauf probablement indigne du moindre forum typepadien. Il est vrai que celui qui sous-entend que je tiens des raisonnements de café du commerce n'est pas n'importe qui :

Ne vous y trompez pas. Derrière mon rôle social, mes fonctions, le statut qu’on m’attribue, j’ai, et je le revendique, une âme de rebelle. Je ne me sens absolument pas représenté, ni engagé, par le discours collectif du MEDEF, ou autres…

Comme quoi on peut être un épicier de renom et avoir le sens de la déconne. En réponse à un de mes commentaires laissés sur son blog, Michel Edouard répond :

(...) Mais, attention à ne pas faire des raisonnements style « café du commerce ». Si les distributeurs avaient, du fait d’achats plus chers aux paysans ou d’une augmentation de leurs coûts salariaux, augmenté encore plus leurs prix, les consommateurs, qui déjà trouvent que la vie est trop chère, auraient aussi des raisons de voter non. (...)

J'aurai bien une solution mais je vais encore me faire traiter de simplet. Il est parfaitement possible de mieux rémunérer le travail des paysans et des salariés sans pour autant augmenter les prix. Il suffit juste que Michel Edouard accepte de réduire sa marge bénéficiaire.

Je prendrais bien un glaçon avec mon petit jaune.

02.06.05

Permalink 17:37:59, Catégories: Ailleurs, 10 mots   French (FR)

Un petit tour en Suède; un petit tour à l'Elysée

01.06.05

Permalink 21:05:30, Catégories: Petit boutiquier, 185 mots   French (FR)

Le meilleur blogueur d'entre nous

Style durassien. Emotion copperfieldienne. Sortez les mouchoirs :

29 mai. Referendum. Aujourd'hui, pour la première fois de ma vie d'homme, je ne peux pas voter. Souffrance.

Lu sur le blog d'Alain Juppé et relevé par le Canard Enchaîné de cette semaine.

Il y aurait donc de la vie sur mars et un coeur qui bat sous le tricot de corps d'Alain. Alain est capable de souffrance. Ca méritait d'être signalé. Mais Alain est pudique. Il ne préfère pas revenir sur les raisons de sa déchéance électorale. Une leçon de discrétion et de sobriété pour nous tous.

Deuxième effet kisscool :

Mardi 31 mai. Rubrique coup de coeur.
Amitié
Je sais combien compte l'amitié dans les moments difficiles. Je veux dire la mienne à Jean-Pierre Raffarin qui a bien fait son travail, quoi qu'en pense aujourd'hui un microcosme versatile.

Un microcosme versatile qui représente quand même pas loin des 55% des Français (et encore je ne compte pas ceux de gauche qui ont voté oui). Allez Alain t'es vraiment trop fort, je te mets dans mes Favoris.

Le blog de Torpedo

J'ai décidé de dissoudre l'Assemblée nationale.

Juin 2005
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
<<  <   >  >>
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30      

Rechercher

Recent Referers


Top Referers

Syndiquez ce blog XML

What is RSS?

powered by
b2evolution