Archives pour: Février 2005

28.02.05

Permalink 22:43:36, Catégories: Patati et Patata, 17 mots   French (FR)

Ca bouge encore

Le Pape va mieux. En revanche le taxidermiste officiel du Vatican a épuisé son stock de paille.

25.02.05

Permalink 11:24:02, Catégories: Patati et Patata, 49 mots   French (FR)

Staying alive

Au fond le pape, si on y réfléchit bien, c'est un peu comme du pipi d'homme : on croit toujours que c'est bel et bien fini, mais on a beau se la secouer dans tous les sens, il en reste toujours une ou deux gouttes.

Permalink 10:52:41, Catégories: Patati et Patata, 502 mots   French (FR)

La vie est une bulle de savon

Elle s'appelle Elisa. Son nom est inscrit sur son badge de guide. Face à elle une douzaine de curieux désoeuvrés, amateurs plus ou moins éclairés de peinture. Déjà 15 mn que la visite a commencé, et elle ne nous a toujours montré aucun tableau du musée. Agrippé à ses notes tel un post-it sur le frigo, Elisa nous abreuve de dates primordiales, de biographies fondamentales, de traités iconologiques indispensables. Elle bafouille, s'emmêle dans les mots, s'excuse car elle a dû remplacer au pied-levé une de ses collègues et que ce thème c'est la première fois qu'elle le fait. Pendant que mes voisins commencent à bavasser, à tanguer sur leur jambes, à lever les yeux au ciel, je regarde mon guide et me souviens de tous mes oraux ratés : face à Sophie en classe de 4°, un vrai et beau rateau, qui eut au moins le mérite de me faire comprendre les limites de mon humour et de mes blagues belges; un autre lors d'un entretien d'embauche pour être serveur à Mac Do : "Quelles sont les raisons qui vous ont incité à choisir notre entreprise?". J'étais resté aussi sec qu'un désert de Gobi en plein mois d'août 2004; un autre enfin lors de mon premier oral de Capes où un membre du jury, probablement un psychopathe de la FNSEA tendance sado-nazi, m'avait donné comme sujet : "la culture du blé et du maïs dans le monde : cultures complémentaires ou concurrentes?" Ouaip. Depuis j'éprouve toujours une empathie pour ceux qui ratent leurs oraux. Jamais je n'ai autant aimé Sophie Marceau qu'au festival de Cannes. Richard Virenque, Roger Lemaire me manquent. Tous des losers de l'oral, des zéros du verbal.
Soudain un mot me sort de ma rêverie. Puis un deuxième, une phrase. Je commence à comprendre les propos de mon guide. Elle devient plus à l'aise. Elle m'explique sur une nature morte hollandaise que cette pelure de citron, déroulée en spirale, pendouillant mollement hors de la corbeille de fruit, symbolise la vie qui se déroule et qui un jour finit par se briser. (Je ne verrai plus jamais de la même manière mes épluchures de patates). Ailleurs, une scène de genre : un enfant fait des bulles de savon, une autre essaye d'attraper la bulle, sur le sol une toupie tourne. La toupie peut s'arrêter d'un instant à l'autre. La bulle, aussi belle soit-elle va éclater, bientôt. La vie au fond n'est rien d'autre qu'une bulle, une toupie en mouvement. Le tableau s'appelle vanité, car comme la petite fille, nous passons notre temps a essayé d'attraper de l'éphémère. Finalement Elisa a sauvé son oral. Il y a avait plus de culture dans ses baffouillements que dans toutes les émissions littéraires de Tf1 mises bout à bout. Merci de m'avoir rendu moins bête.

23.02.05

Permalink 08:58:20, Catégories: On n'est pas là pour rigoler, 30 mots   French (FR)

La faute à Air France?

Ah ben tiens, la cause des terroristes d'Orly était peut être juste :
Air France épinglé par l'Inspection du travail
Pour un peu, j'en mangerais mon kyte surf.

Permalink 08:49:46, Catégories: On n'est pas là pour rigoler, 311 mots   French (FR)

Si Paris était Pékin

Le problème avec les démocraties, c'est que souvent la populace a tendance à péter plus haut que son anus olympique. Ah si seulement Paris était Pékin, pense avec regrets tous les petits Loïc de France du haut de leur kyte surf. Les membres du CIO ne risqueraient pas d'être pris en otage par ces braillards de mécontents, insensibles aux charmes adipeux d'un gros David Douillet ou au bronzage frimeur d'un Killy. Ah si Paris était Pékin, ça serait bien : pas de manifestation, pas de revendication, pas de contestation, que du calme, de la volupté et de la joie. On a beau dire quand même, mais sur la place Tien An Men, eh bin on peut circuler comme on veut. En toute liberté. Sans prise d'otages. Si seulement Paris était Pékin ou même Berlin en 1936. Ca marchait droit à cette époque, ça ne mouftait pas dans les tribunes et le trafic était fluide sur les autoroutes allemandes. Si Paris était Pékin, on en aurait des retombées économiques. Au moins autant qu'à Athènes. Nos chaînes de télé seraient prospères et le Medef serait si tranquille. On aurait plein de touristes norvégiennes à culbuter à l'ombre des miradors sponsorisés par Coca Cola. Ah si Paris était Pékin ou même l'Argentine en 1978, ça simplifierait quand même les choses. On pourrait faire du sport tranquillement, mater en spécialiste averti le petit cul ferme des gymnastes roumaines, chanter la Marseillaise entre deux rots de kro, s'émerveiller devant ces noirs qui courent si vite et si longtemps. Ah si Paris était Pékin, on en aurait du bonheur... Alors s'il vous plaît messieurs les manifestants, je fais appel à votre sens des responsabilités, ne gâchez pas la fête.

22.02.05

Permalink 16:23:09, Catégories: Badaboum, 0 mots   French (FR)

Disparus à Orly!!!


[la photo est visible si vous avez Mozilla, invisible si vous avez IE. ne me demandez pas pourquoi, c'est une énigme. Session de rattrapage pour ceux qui sont sous IE]

4 jours déjà que Florence, son interprète et leur fifrelin sont retenus en otage à Orly. Ne les oublions pas. Affichez ce bandeau sur votre site. Parce que le Kyte Surf est un droit.

Tout savoir sur la prise d'otage.

11.02.05

Permalink 09:55:02, Catégories: Petit boutiquier, 20 mots   French (FR)

En attendant Godot

+ 2,3% pour le PIB français en 2004. Pour fêter ça, augmentation générale des salaires , du temps de travail.

Permalink 09:33:30, Catégories: Petit boutiquier, 27 mots   French (FR)

En attendant le retour de la croissance

+ 25,4% de hausse de bénéfices pour la Société Générale. Pour fêter ça, augmentation générale des salaires des dividendes des actionnaires.

10.02.05

Permalink 20:15:30, Catégories: Patati et Patata, 461 mots   French (FR)

Mon ami la rose

Un article du Figaro, c'est comme une fable de La Fontaine. Ca raconte une jolie histoire et puis ça se termine par une gentille morale. Exemple.

Alors que la France est à deux doigts de sombrer dans la négative attitude, de par la faute des communards, des sociaux démocrates-trotkystes et autres graines de fonctionnaires, le Figaro-Entreprise, le journal des esprits sains, aborde de front les grands problèmes sociaux-économiques de ce pays : "Mon collègue se néglige, que faire ?". En effet, depuis les 35h, force est de constater que les salariés puent et boivent comme des trous polonais. Ce reportage passionnant qui a au moins le mérite de nous rassurer sur le fait que même le plus débile des groupes terroristes n'osera jamais prendre en otage l'auteur de l'article, fourmille donc de conseils rigolos :

- il faut veiller à mesurer ses paroles. Plutôt que de lancer à une personne : "Tu es alcoolique", il est préférable de lui dire : "Tu as une relation difficile avec l'alcool, c'est une maladie et elle se soigne." Notez qu'on peut élargir le concept : plutôt que de lancer à une personne, "t'es complétement con, toi", il est préférable de dire : "Dis moi si je me trompe, t'écrirais pas au Figaro? C'est une maladie et elle se soigne".

-"Le manager doit toujours se placer du point de vue de l'entreprise et ne pas se transformer en psychologue". Oui n'est pas Pause-café qui veut. Ah décidément, ces managers sont des incorrigibles idéalistes, toujours prêts à vouloir refaire le monde. Heureusement que le journal des idées saines est là pour leur remettre les points sur terre et les pieds sur les I.

- il est important de comprendre qu'un comportement a toujours une fonction. Quelqu'un qui sent mauvais cherche peut-être à attirer l'attention ou bien cela cache une souffrance. Il ne faut donc pas le juger négativement Absolument. Il ne faut pas juger négativement un sécrétaire d'Etat qui pète à Matignon. Un comportement a toujours une fonction. Un secrétaire d'Etat qui pète, cherche sûrement à attirer l'attention de Raffarin. Ou bien cela cache une souffrance.

- L'entreprise ne peut pas pour autant se transformer en un lieu de soins. Son rôle n'est pas non plus de faire du social, mais de protéger ses intérêts et ceux des autres salariés. Il ne faut donc pas hésiter à licencier lorsque aucune solution n'est envisageable car un salarié improductif coûte cher.

De manière générale, il ne faut pas hésiter à licencier.

Tu pues, tu pues

09.02.05

Permalink 07:54:34, Catégories: Petit boutiquier, 36 mots   French (FR)

En attendant le retour de la croissance

+43% de hausse de bénéfices pour Renault. Pour fêter ça, Louis Schweitzer a décidé de mieux rémunérer les heures supplémentaires et d'augmenter les salaires au sein de l'entreprise.

07.02.05

Permalink 22:45:43, Catégories: Petit boutiquier, 195 mots   French (FR)

Cour de récré

M. Novelli, qui par ses saillies spirituelles, alimente le débat politique avec autant d'efficacité que le souffle de mon cul le ferait pour une éolienne des Corbières, s'est cru drôle en comparant les manifestations de samedi avec l'enduro motocycliste du Touquet qui ce dimanche a "rassemblé 300.000 personnes sans pour autant influencer les affaires publiques". C'est rassurant d'être gouverné par ces êtres d'exception qui tantôt nous comparent à des adolescentes humides tantôt à des touristes de fin de semaine. Venant de la part d'un représentant d'un parti qui a gagné autant de conseils régionaux qu'il y a de neuronnes chez un journaliste de RTL, ça fait quand même un peu rire. Enfin la bave du crapaud n'atteint pas la blanche colombe que je suis et d'abord c'est celui qui l'a dit qui l'est. Ah la politique avec un grand P c'est beau quand même. A part ça, ce matin sur France Inter, Raffarin a été impeccable dans son rôle de clown blanc : "je ne méprise pas les manifestations". Du tout, du tout.

Permalink 21:51:08, Catégories: On n'est pas là pour rigoler, 0 mots   French (FR)

Qui aime bien chatie bien

Non content d'avoir foutu un bordel monstre au PS, le référendum pour la Constitution européenne laissera également des traces à la CGT. Certes parler de "crise" à la CGT avec des trémolos dans la voix et les yeux humides, me semble un rien exagéré. C'est quand même pas l'affaire Dreyfus. Néanmoins, que cela reste entre nous, je suis mécontent. Je le dis très tranquillement, et je ne suis pas le seul à le penser au sein de la CGT, en appelant au Non, le CCN s'est quand même un peu fourvoyé :

- la démarche syndicale, à laquelle j'ai pleinement adhéré lors de mes stages de formation, consiste à partir des revendications des salariés. Point. Dès qu'un syndicat s'aventure sur la question politique, le cassage de gueule n'est jamais loin. Jamais la CGT n'a perdu autant d'adhérents que lorsqu'elle avait soutenu le programme commun de 1981.

- en appelant au NON, on divise, on exclut. Déjà qu'on n'est pas assez nombreux pour résister à la grosse bertha patronale... Que fait-on des syndiqués qui s'apprêtaient à voter oui? On en fait un paquet cadeau et on les envoie à la CFDT avec nos remerciements?

- comment peut-on convaincre les gens de se syndiquer sur des questions politiques ? Si on défend les revendications exprimées par les salariés alors on y arrivera. Mais si c'est pour défendre des positions politiques, le citoyen préférera forcément adhérer directement à un parti ou à ATTAC.

- en appelant au Non, on lie contre nous l'UMP (bon mais ça on s'en fout), le parti socialiste, les Verts sans compter qu'au sein de la CES on s'isole. Bien joué tactiquement donc.

- et enfin le plus grave, on ne parvient pas à faire appliquer les décisions qui avaient été prises au dernier congrès visant à rendre plus démocratique la vie syndicale. Ce sont les fameuses "carences de démocratie" évoquées par Thibault. Car ne nous leurrons pas, cette prise de position est loin d'être démocratique : il m'étonnerait fort que tous les dirigeants du CCN ait consulté l'ensemble de leur base et de leurs syndiqués.

Que les choses soient claires, si la CGT avait appelé à voter Oui, comme l'a fait la CFDT, j'aurai formulé exactement les mêmes critiques. Sans vouloir donc faire le fayot de base, je soutiens Thibault (ça lui fais une belle jambe je vous l'accorde). Enfin que mes plus grands fans se rassurent, cela ne remets pas en cause mon attachement à l'activité syndicale en général et à la CGT en particulier. Cette "controverse" comme l'appelle pudiquement l'Humanité, aura au moins le mérite de nous faire prendre conscience de nos lacunes et du travail qu'il nous reste à accomplir pour construire un syndicalisme plus efficace et plus pertinent. Rien de plus pédagogique que l'erreur. On ne mollit pas, demain distribution de tracts à 6h45 (ouille).

05.02.05

Permalink 19:27:51, Catégories: Mon métier, ma passion., 12 mots   French (FR)

Journal d'un remplaçant

Un peu de douceur dans ce monde de brutes épaisses

(via canclaux)

02.02.05

Permalink 16:29:17, Catégories: Petit boutiquier, 679 mots   French (FR)

Touchez moi les seins

"- Vous allez travaillez plus et vous allez devenir très très riche.
- Touchez moi les seins.
- Pardon? Je crois que vous m'avez mal compris : vous allez travailler plus et donc devenir très très riche.
- Touchez moi les seins.
- Quel est le rapport avec le fait, que si vous travaillez plus vous allez gagner plus, et vos seins?
- J'aime bien qu'on me touche les seins quand on m'encule"
.

Il est un slogan publicitaire qui en France est en passe de devenir aussi célèbre que le fameux "Ca se passe comme ça chez Mec Ouilles", ou le "Juste fais-le" de Nike ou bien même le "Ein Volk, ein Reich, ein Führer" qui avait remporté le succés que l'on sait à la nuit des publivores de Nuremberg en 1935. Sur quoi repose la réussite d'un slogan publicitaire? Un minimum d'idées dans un minimum de mots (des mots simples si possible), un peu d'esbrouffe et puis bien sûr un matraquage publicitaire de tous les instants. C'est grâce à ces grosses ficelles du marketing moderne, que le nouveau slogan gouvernemental, "travailler plus pour gagner plus" tend à s'imprimer un peu plus chaque jour dans les esprits de tous. Bien sûr, comme tout slogan publicitaire qui se respecte, la trouvaille des créatifs de Matignon flirte avec la publicité mensongère. De même qu'il ne suffit pas d'avoir le shampoing de Claudia Schiffer pour pouvoir faire voler ses cheveux avec autant d'ampleur d'un simple coup de tête latéral, de même qu'il ne suffit pas de se mettre du déodorant sous les bras pour métamorphoser ses aisselles en aspirateur à gonzesse, il ne s'agit pas ici de permettre aux salariés de s'enrichir.

Tout d'abord, les chômeurs, les précaires, les temps partiels, les intérimaires, les petits boulots, bref tous ceux qui ne demandent pas autre chose que de travailler plus pour gagner plus, ne sont pas concernés par le slogan. Il n'est pas question de donner à ces gens un vrai travail avec un vrai contrat et un vrai salaire. Non le slogan est destiné avant tout aux chefs d'entreprises qui souhaitent imposer les heures supplémentaires au sein de leur boîte. Peu importe si certains vont se faire des semaines de 48 heures, au péril de leur santé et au détriment de leur vie de famille. Bien sûr, comme on n'est pas des sauvages et qu'on est en démocratie, ils pourront choisir entre accepter ce surcroît de travail ou bien prendre la porte. En outre grâce au compte épargne temps, le salarié aura le privilège d'accumuler ad vitam eternam ses jours de congés, en espérant qu'entre temps la boîte ne fasse pas faillite ou ne délocalise pas. La travail à crédit, c'est nouveau, ça vient de sortir et c'est très tendance.

Le slogan permet surtout de faire oublier que très souvent le passage aux 35h s'était négocié en échange d'une modération salariale. Du coup on se retrouve avec un allongement légal du temps de travail (fait unique depuis le XIX° siècle soit-dit en passant) sans pour autant jouir d'une augmentation du salaire horaire. En permettant aux gens d'allonger leur semaine de travail, le gouvernement espère que ces mêmes gens dont le pouvoir d'achat fond aussi vite que la calotte glaciaire du pôle nord, n'iront pas réclamer une augmentation du taux horaire. On apprends aujourd'hui que l'Allemagne franchit le cap des 5 millions de chômeurs. Cette montée du chômage a sans aucun doute de multiples facteurs propres à l'Allemagne mais difficile d'occulter quand même le fait qu'il y a quelque temps déjà, des réformes dites "courageuses" avaient allongé la semaine de travail outre-Rhin. Une vraie réussite.

Le blog de Torpedo

J'ai décidé de dissoudre l'Assemblée nationale.

Février 2005
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
<<  <   >  >>
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28

Rechercher

Recent Referers


Top Referers

Syndiquez ce blog XML

What is RSS?

powered by
b2evolution