Archives pour: Septembre 2004

29.09.04

Permalink 18:47:48, Catégories: On n'est pas là pour rigoler, 555 mots   French (FR)

Constitution européenne

La CFDT apporte son soutien à la Constitution européenne. Il faut dire que ça devait bien faire trois mois qu'elle n'avait pas dit amen à Chirac, ni qu'elle n'avait signé "une réforme-qui-va-dans-le-bon-sens". N'oublions pas que Chérèque est au syndicalisme ce que la vaseline est à la sodomie, un outil bien pratique pour se faire fuckisé dans une partouze du MEDEF. Certes ce n'est pas parce que la CFDT dit oui, que je vais dire non, n'entrons pas dans ce petit jeu. Mais bon. Je n'étais déjà pas super chaud mais alors là je deviens franchement tiède. En tout cas l'argumentaire développé par Chérèque-fils (ne pas confondre avec Chérèque-père, le fossoyeur de la sidérurgie lorraine dans les années 1980) ne m'a pas convaincu :
- la CES (Confédération européenne des syndicats) aurait depuis le 13 juillet appelé à voter oui. Là la CFDT ment un petit peu, par omission au moins : c'est uniquement le comité de direction (21 membres) de la CES qui s'est prononcé pour le oui; le 13 et 14 octobre, un comité executif rassemblant 77 organisations syndicales européennes devra réexaminer la question; rien ne dit que la CFDT ne s'est pas quelque peu avancée sur la position définitive de la CES. Rappelons aussi qu'au sein de ce fameaux bureau directeur de la CES, composé de 21 membres, la CFDT est la seule organisation française qui y représentée, FO et la CGT étant laissées sur la touche. On a connu des instances plus représentatives...
- un non "serait une victoire pour les nationalistes et pour les ennemis de l’Europe qui veulent la voir s’écrouler", autrement dit si le non l'emporte, De Villiers pourrait bien devenir le maître du monde et la France sombrer dans un protectionnisme aussi archaïque que suicidaire. Brr brr, j'ai peur mais j'y crois pas trop quand même. La bonne vieille rhétorique axe du mal/axe du bien a des limites.
- Reprenant le mot de Rocard, la Constitution toujours selon la CFDT, ne comporte "que des avancées et aucun recul". Vu que je n'ai pas lu le texte, forcément sur ce point je suis coincé. N'empêche que si ces avancées étaient aussi nombreuses et flagrantes, la CFDT aurait pu en citer au moins une à titre d'exemple.
- "la Constitution serait le seul moyen de progresser vers une Europe sociale". Ah bon. Peut-on me dire alors comment a-t-on fait jusqu'à présent pour obtenir nos conquêtes sociales? Nos aînés, - pauvres d'eux- qui n'avaient pas de Constitution européenne, ont quand même pu malgré tout, me semble-t-il, obtenir quelques petites acquis sociaux. C'est notre capacité à lutter et à revendiquer qui nous permettra d'obtenir une Europe sociale, pas une constitution, aussi généreuse soit-elle.

Cela étant dit, je ne rejette pas a priori cette constitution. Je dis juste que la CFDT ne m'a pas convaincu. Le PS non plus pour le moment. Encore moins Chirac. Peut être que ça viendra dans les mois à venir. Peut être que le débat va s'élever. Wait and see donc. N'hésitez pas à éclairer ma lanterne.

27.09.04

Permalink 19:21:45, Catégories: Badaboum, 456 mots   French (FR)

Schumi en Chine

Contrairement à ce que pourrait laisser croire certains de mes posts, j'aime bien le sport. Malgré le dopage, malgré le chauvinisme et les Hooligans, malgré les interviews de Candeloro, malgré Tf1, malgré le mondial argentin de 1978, malgré l'exploitation d'une main d'oeuvre enfantine sous-payée au service d'équipementiers aussi humains qu'un ballon cousu main, je me dois en toute objectivité de reconnaître certaines vertus aux activités physiques et sportives : apprentissage du goût de l'effort, de la solidarité, de la maîtrise de soi, de la mixité, du respect de son corps, du respect de la règle sont autant de notions fondamentales nécessaires à mieux-vivre ensemble.
Pourtant il est un sport en ce bas monde que je conchie aussi fort que mon sphincter me l'autorise, c'est celui de la Formule 1. D'ailleurs de manière plus générale, "un sport automobile" peut-il être considéré comme un sport? Aller acheter ses clopes au tabac du coin avec sa Fiat Panda, même en conduisant comme un Dieu, avec un sens de la trajectoire aussi parfait qu'un jet d'urine face au vent, est-ce du sport? Quelles sont les vertus véhiculées (ah ah) par le sport automobile?
- le goût de l'effort? Néant. A-t-on déjà vu un pilote essoufflé?
- être en bonne santé ? Etrange sport que celui qui autorise la pub pour le tabac.
- l'apprentissage à la citoyenneté? Ca serait vrai si Schoumaché respectait le code de la route et ne dépassait jamais les 50 km/h.
- respect de son corps? C'est justement ce que me disait pas plus tard qu'hier Ayrton Senna.
Pour reprendre la citation de Jacquard, je n'ai rien contre ceux qui tournent en rond en essayant d'aller plus vite que le voisin. A condition qu'ils le fassent à pied ou à vélo. Et puis ailleurs qu'en Chine aussi. Parce qu'en dépit de ce qu'on entend ici ou là, la Chine reste un pays où la notion de Droit de l'Homme est des plus approximatives. Certes la Chine représente un grand marché pour les marchands de blogs de peuneux, ou de vroum-vroum, mais bon quand même hein bon, faudrait pas pousser mamie dans les orties tibétaines non plus. Déjà que les J.O. à Pékin, ca frise le mauvais goût alors un grand prix à Shangaï, franchement y'a de quoi péter une durite. Leur envoyer Jean-Michel Jarre, c'est cruel mais pas suffisant. Comme aurait-pu l'écrire BHL un soir de cafard et de pleine lune : "le bruit des moteurs ne doit pas couvrir les cris étouffés des salles de tortures."

24.09.04

Permalink 20:40:31, Catégories: Patati et Patata, 59 mots   French (FR)

Point bourse

En direct du Palais Grognard, des nouvelles de la Bourse :
suite à la retraite de Richard Virenque le cours des laboratoires pharmaceutiques Aventis s'est effondré comme une merde; il en est de même pour l'action Coca-Cola qui a fortement chuté après l'annonce par Tf1 du départ de Thierry Roland. Ici Paris, à vous les studios.

22.09.04

Permalink 13:48:33, Catégories: Ailleurs, 18 mots   French (FR)

Plus près de toi mon Dieu

Tiens, c'est bizarre. Le futur livre, de Pem est déjà en vente sur Amazon.
(via Pakal)

Permalink 13:38:07, Catégories: Patati et Patata, 54 mots   French (FR)

Dites-moi si je me trompe...

... mais il me semble que les dernières notes de musique qui accompagnent les spots télés diffusés pour promouvoir la candidature de Paris aux Jeux Olympiques de 2012, sont celles du Requiem pour un con de Gainsbourg. Si tel est le cas, je trouve le choix excellent et des plus appropriés.

Permalink 11:49:42, Catégories: Mon métier, ma passion., 20 mots   French (FR)

Délit de facies

"Toi de toute façon, t'as une tête de tribunal d'instance", [Anthony against the rest du monde].

21.09.04

Permalink 10:32:48, Catégories: Petit boutiquier, 215 mots   French (FR)

La blague du jour

Il y a du Hugo chez Chirac, le talent en moins l'hypocrisie en plus. Ecoutez-le gémir le plat encéphale qui est le sien : "l'égoïsme se paie en révoltes"; il faut "abattre les murs de leur prison de misère et de famine". De quelle manière? C'est très simple : yaka instaurer "des prélèvements volontaire ou obligatoires pour financer le développement", "établir un dialogue social à l'échelle mondiale", et puis il faut taxer tout ce qui bouge : les gaz à effet de serre, les transactions financières, les ventes d'armes, les entreprises multinationales, les cartes de crédits, les pets de lapins, les sumos... Quel dommage que Chirac ne soit président de notre pays, c'est un gars comme ça qu'il nous faudrait, un vrai partageux, un vrai rouge avec une corona entre les dents, un vrai kolkozien avec des idées fortes (One man, one tête de veau). Au lieu de ça, on a un grand machin chose, une grande asperge vieille, sourde et adipeuse, qui baisse les impôts des plus aisés, casse le droit de grève, vends des armes à plus pauvre que lui, offre des cadeaux fiscaux à plus riche que lui. Une seule solution : délocalisons Chirac.

Permalink 09:36:13, Catégories: Ailleurs, 2 mots   French (FR)

Contre le NPD

19.09.04

Permalink 19:28:53, Catégories: Patati et Patata, 113 mots   French (FR)

L'Amérique que j'aime

"Si vous n'aimez pas ce film..., eh bien, j'en ai terminé un autre la semaine dernière", Woody Allen au sujet de Mélinda et Mélinda. Heureusement que Claude Chabadabada n'a pas le même état d'esprit ("Si je suis aussi mauvais qu'ils le disent, je ne ferai plus de film"). En tout cas, ces Alsaciens commencent à me courir sur le haricot : passe encore qu'ils soient les derniers décervelés spongiformes à voter UMP aux régionales, mais jamais je ne leur pardonnerai de relancer la carrière de Claude Chabadabada. Et qu'ils viennent pas nous dire cette fois que c'est des malgré eux.

Permalink 00:19:24, Catégories: Patati et Patata, 309 mots   French (FR)

Achevez-le

Lelouch a offert aujourd'hui une séance gratuite dans 400 salles pour les cinéphiles désireux d'assister à son dernier long métrage "Les Parisiens". C'est encore bien trop cher pour moi et j'espère que cela ne donnera pas des idées à BHL. Heureusement, il a juré-craché au Figaro que "si le public et la critique sont du même avis, je tirerai ma révérence. Si je suis aussi mauvais qu'ils le disent, je ne ferai plus de film." Autant dire que ce n'est pas le moment de déconner les gars, on a jamais été aussi proche du but. Et puis surtout ne nous laissons pas apitoyer par ses jérémiades d'enfant trop gâté : "j'ai été assassiné dans toute la presse", "c'est l'homme qui a été assassiné", "mes films ont été massacrés", "je suis dans les tranchées", "je vais assister à mon propre enterrement","si le public ne répond pas présent, je serai condamné à mort"... Comme à son habitude, il en fait des tonnes, une vraie pleureuse. Le martyr de Saint-Sébastien à côté c'est rien qu'une séance d'acupuncture. Pas de doute, il y a du Florent Pagny en lui : même sens aigü de la paranoïa (le fisc/la critique, ils font rien qu'à m'embêter), même fatuité dans la croyance délirante d'être aimé par cette France d'en bas au goût si sûr quand malheureusement elle n'est pas influencée par "ses spécialistes" prétentieux. Cette médiocrité exubérante est exaspérante. Heureusement si tout va bien, ses travellings débiles, ses scénarii débiles et ses musiques de films tout aussi débiles (chabadabada), ne seront plus bientôt qu'un lointain cauchemar.

18.09.04

Permalink 06:27:19, Catégories: Petit boutiquier, 304 mots   French (FR)

Les mots du baron

Sur le Q :
"Avec Henri Debray (cousin germain de Régis Debray), j’ai découvert brusquement un monde différent du mien. Quand il m’a invité chez lui, je me suis demandé comment on pouvait vivre dans un appartement aussi petit. C’était, évidemment, un bel appartement, mais j’étais estomaqué. Il n’y avait dans ma stupéfaction aucune arrogance, aucun mépris, simplement de l’étonnement, et c’est à cet instant-là, je crois, que j’ai eu réellement le sentiment d’appartenir à une autre planète. La cuisine, surtout, qui donnait dans le couloir, me laissa perplexe. Chez moi, elle se trouvait trois étages en dessous des salons. Les plats arrivaient par deux monte-charge situés à cinquante mètres de la salle à manger. Quand il y avait un soufflé au menu, plusieurs personnes se relayaient et leur course évitait seule la catastrophe.", Seillière, le baron de la République, page 21.

Le Q bordé de nouilles :
"La souffrance d’un ami qui a perdu sa femme, la détresse de quelqu’un qu’on a licencié, le désarroi d’un être qui perd son toit, l’amour fou pour une femme qui ne vous aime pas. Tout cela, je n’ai pas connu, j’ai eu de la chance." Jeune Afrique, juin 2004.

Dans le Q :
"L’acquis social doit céder le pas devant la nécessité économique."le Figaro Magazine du 28 août 2004.

Faux-Q :
"Il ne peut y avoir de réussite économique sans réussite sociale. Le modèle social, c’est-à-dire l’organisation des relations sociales, mais également la conception de la gestion de la protection sociale au sens large, joue un rôle capital dans le progrès des entreprises. "
Le baron de la République, page 215.

Citations trouvées chez le centennaire.

16.09.04

Permalink 19:25:41, Catégories: Patati et Patata, 175 mots   French (FR)

On fait ce qu'on peut

"Lorsque vous êtes en prise directe avec une femme, c’est évidemment mieux qu’elle ne soit pas tout à fait demeurée. Et quand vous partagez sa vie, c’est mieux, aussi, qu’elle sache faire la cuisine. Comme dit l’autre, on mange quand même deux fois par jour !", Thierry Roland, préparateur de cerveau à tf1.
Plus j'entends Thierry Roland et plus je me dis que l'euthanasie quand même, il faudra bien ouvrir le débat un jour. (Je sais, je sais, bloguer sur Thierry Roland c'est toujours facile, je me dois d'être plus ambitieux. D'un autre côté ça détend le gland.)

"On pensait se racheter, retrouver une crédibilité. On a pris une gifle énorme. J’ai honte. On ne peut pas tomber plus bas. Quitte à perdre, il faut le faire avec plus de fierté, d’honneur.", Raffarin au lendemain des élections régionales, Raffarin après les élections européennes, Vahid Halilhodzic, après la branlée du PSG en coupe d'Europe.

14.09.04

Permalink 19:17:13, Catégories: Ailleurs, 87 mots   French (FR)

Le site ultime

1) Pour vous. Pour moi. Pour nous.
2) Une vidéo super hard (qui plus est, ce film ne comporte pas d'éléments sonores. On peut donc le visionner sans déranger nos collègues...)
3) Votre patron a-t-il le charisme adéquat pour manager la force vive qui sommeille en vous?
4) Une très bonne introduction pour apprendre à parler le-droite(n'oubliez pas que le-droite est la langue la plus parlée au monde. Elle est également très en vogue dans les maisons closes de Thaïlande).

Permalink 10:07:21, Catégories: Petit boutiquier, 38 mots   French (FR)

Un autre prétexte est possible

1,5 milliards d'euros. C'est le bénéfice net semestriel affiché par EDF. Les libertaproutprouts vont devoir trouver un autre prétexte que le déficit supposé d'EDF pour justifier la casse de ce service public.

11.09.04

Permalink 09:37:15, Catégories: Petit boutiquier, 389 mots   French (FR)

Docteur Knock

"Tu vois ça, avec mon homéopathie, et ben il ne m'a fallu que 15 jours pour soigner ma grippe". Ma soeur.

Avant je croyais que ministre de la santé, c'était un métier sérieux. Ces ministres je les imaginais avec un je-ne-sais-quoi de John Carter au fond des yeux, dévoué, généreux, scrupuleux. Et puis surtout je les imaginais cohérents. Alors qu'on nous martèle avec une constance de Pénélope, qu'il faut combler le trou de la sécu, alors qu'on nous serine qu'il faut faire des économies, alors qu'on nous persuade à grands coups de propaganda que pour sauver la Sécu, il faut faire payer les malades, Douste-machin vient de se prononcer contre le déremboursement de l'homéopathie. La Sécu française, contrairement aux autres pays européens, continuera donc à rembourser des trucs d'eau qui ne soignent pas. (On ne le dira jamais assez, l'homéopathie est à la médecine ce que l'astrologie est à la science). Douste-bidule se justifie : "Si on enlève ces produits, les Français vont prendre autre chose, des médicaments qui sont parfois beaucoup plus chers". Et puis si on enlevait le tabac, les Français prendrait autre chose, de la coke par exemple qui est beaucoup plus chère elle aussi. Je me comprends. En résumé mieux vaut payer pas cher pour un truc qui ne marche pas, plutôt que cher pour un truc qui marche. Il y a quelque mois, Douste déclarait : "Ce ne sont pas des sociétés savantes ou des médecins ou des hommes politiques ou des ministres, ou des sociétés industrielles qui doivent dire qu'est-ce qui est remboursé et qu'est-ce qui ne l'est pas, c'est aux scientifiques de le dire". Or mardi, l'Académie de médecine était formelle : "Le remboursement de ces produits par la Sécurité sociale apparaît aberrant."

ps : toujours dans le même souci de cohérence : alors que tout le monde sait qu'il vaut mieux prévenir que guérir, le gouvernement a décidé que la visite obligatoire à la médecine du travail serait désormais biannuelle et non plus annuelle. Un grand pas donc vers la prévention.

10.09.04

Permalink 10:31:31, Catégories: Ailleurs, 22 mots   French (FR)

Catwoman

Je peux mourir tranquille, j'ai enfin vu la quintessence d'Internet :
Le blog du chat.
Le blog du chien.

(merci kopin)

09.09.04

Permalink 18:06:46, Catégories: Le petit Nicolas, 339 mots   French (FR)

Promotion sur toutes les têtes de noeuds

"Et je vous mets dans ce lot, une serviette de bain, dix torchons à carreaux, et ce n'est pas tout, un savon à la vanille, PLUS trois gants de toilettes, PLUS deux shampoings aux monoï, et ce n'est pas tout puisque je vous rajoute une boîte de 357 cotons tiges. Et tout ça je ne le vous fait pas pour 100 euros, ni même 50, ni même 45, non messieurs et mesdames, tout ça je vous le laisse pour 33 euros et 50 cts. C'est cadeau, je suis le roi des camelots". Sarko à Auchan.

Avant je croyais que ministre de l'économie, c'était un métier sérieux. Ces ministres de l'économie, je les imaginais vieux, soucieux, mettant en oeuvre des politiques ambitieuses pour lutter contre les kracks, l'inflation, la déflation, le pétrole trop cher, l'euro trop faible... Je pensais qu'un ministre de l'économie ça mettait en route des politiques compliquées, des privatisations, des nationalisations, des ni-ni, des NEP, des plans quinquennaux, des plans Marshall, des serpents monétaires... Bien sûr je trouvais toujours à redire mais au moins je leur accordais un certain respect tant me paraissait solennelle et austère leur mission. Maintenant c'est plus pareil. Maintenant un ministre de l'économie, ça fait surtout dans la démagogie. Maintenant un ministre de l'économie, c'est une vraie tête de gondole, ça fait le camelot à Auchan, ça vend sa soupe sans honte ni remords. Maintenant Bercy est un cabaret avec chaque soir en tête d'affiche, un magicien merveilleux qui veut rendre du pouvoir d'achat aux Français sans augmenter les salaires. Les grandes surfaces vont baisser leur prix. Pourquoi ne le faisaient-elles pas avant? Pourquoi ne le font-elles que sur les grandes marques qui de toute façon sont toujours plus chères? Et comment vont-elles financer ces baisses? En étranglant un peu plus les petits producteurs? En rognant sur les salaires du personnel? Sarko le dit pas, l'économie c'est pas son truc, lui, debout dans son caddie, il est là pour promettre.

08.09.04

Permalink 17:32:11, Catégories: Mon métier, ma passion., 295 mots   French (FR)

"Société, société, tu m'auras pas..."

"Tu sais, je suis plutôt contente de ma mutation, j'avais peur de tomber au collège de XXXX. Ils sont super politisés là-bas".

Ceux qui ont pris option "le-droite" en seconde langue, auront parfaitement traduit par eux-mêmes la dernière phrase de cette jeune collègue : "Ils sont super politisés là-bas" signifie bien évidemment "Ils sont super à gauche là-bas". Il est rassurant de voir qu'il existe encore dans notre pays livré à la gabégie des nantis de la fonction publique, une jeunesse saine, qui à l'instar de ces bons français des années 1940, abhorrent la politique de toute leur âme. Quel bonheur que de savoir qu'il existe encore dans ce pays miné par le trop puissant lobby des saltimbanques et des cheminots, des hussards noirs du MEDEF capables d'enseigner l'Histoire sans jamais s'intéresser à la politque. Car n'en déplaise à ces feignasses de couilles molles bolchévisées, altermondialisées, écologisées, l'enseignement de l'Histoire sert avant tout à former des candidats prometteurs à Question pour un champion . Tout le reste n'est que bavardages insipides de vestiaires de foot. Comment voulez vous, que le jeune collègue puisse sereinement faire ses photocopies de l'arbre généalogique des capétiens, si dans le même temps il est harcelé par ces semi-analphabètes de syndicalistes? Le jeune collègue il devient fou! Et encore, je ne vous parle pas du bruit et de l'odeur! Oui tout cela est décidement bien rassurant. Reste que je ne comprends pas pourquoi la jeune collègue me fait ce genre de confidences, à moi le-syndiqué-pénible-qui-fait-chier-tout-le-monde-avec-ses-tracts. Ca m'apprendra à porter mon pull sur les épaules avec le gros noeud devant.

04.09.04

Permalink 16:29:15, Catégories: Petit boutiquier, 584 mots   French (FR)

Une autre jungle est possible

Je pensais qu'on touchait le fond de la bêtise avec la pensée des libertaprouts. J'avais tort. Ne jamais sous-estimer une université d'été du Medef. Attention âme sensible c'est du brutal :

1) "Vous devez être ceux qui menacent, pas ceux qui sont menacés. Vos dents doivent rayer le parquet. L’indulgence est comme la pitié, elle vous déshonore et elle déshonore aussi ceux qui en bénéficient. La société a besoin de durs, pas de mous. L’ennui, c’est qu’il y en a beaucoup, des mous, beaucoup trop. Il faut arrêter de reculer le moment de l’effort. Ne soyez pas indulgents avec vos salariés. Il y a tout plein de bac + 12 qui sont infoutus de travailler, ils ne sont même pas capables de trouver un balai pour faire le ménage. Quand on doit licencier quelqu’un, il ne faut pas cacher la vérité. Vous savez, c’est aussi difficile pour celui qui coupe que pour celui qui est coupé. Moi, je préfère les assassins aux escrocs : les escrocs, les gens les trouvent sympas. Les assassins, non, évidemment ; mais pourtant, ils ont un grand mérite, c’est de ne pas être hypocrites. " André Daguin (président de l’Union des métiers et des industries de l’hôtellerie).

2) "Ah, je vois mon collègue dans la salle. Les gars, les dirigeants de Bosch se battent, se décarcassent pour que leur groupe reste en France et qu’est-ce qu’on retient ? C’est cette malheureuse heure travaillée de plus, acceptée du reste par les salariés et par les partenaires syndicaux. Je vous le dis, aujourd’hui, on travaille en France à détruire la conviction des patrons", Philippe Carli (SIEMENS).

3) "Nous avons un système d’enseignement mandarinal qui repose trop sur le QI et pas sur le caractère, ni, plus grave encore, sur le charisme ", Henri de Castries (AXA)

4) "Connaissez-vous l’intelligence émotionnelle ? Elle loge dans la partie la plus développée du cerveau, le cortex préfrontal. C’est la création, l’invention, la capacité de penser la nouveauté, de faire face à la gazéification d’un monde en phase de déstructuration. Quand on la détruit, c’est la lobotomie. Mais quand on a percuté, quand on est capable de recruter le préfrontal, on s’aperçoit que la vie humaine n’est pas scindée entre le coeur et l’esprit, entre vie professionnelle et vie privée. C’est dans le cortex préfrontal qu’on trouve le charisme, donc l’intelligence émotionnelle, les ressources pour affronter le changement.", Jacques Fradin.

5) [Les manifestants)] "sont des tueurs d’image : cela donne l’impression à l’étranger que quand on veut travailler en France, on va se prendre un défilé, une grève sur le coin du nez. Et puis, dans les cortèges, on voit souvent "Ché Gouevara". Ah, ça c’est tendance ! C’est l’héritage d’une culture néomarxiste qui fait que le privé est méchant, que la richesse est toujours indûment acquise. Nous devons corriger radicalement notre image. Il va falloir faire de la pub au produit France sur le thème du secouez-la, secouez-la.", Francis Bailly (General Electric France).

Ayé c'est bon, c'est fini, vous pouvez à nouveau ouvrir les yeux.

Oh oui j'en veux encore :
MEDEF : Bienvenue en terre brûlée

Permalink 11:44:04, Catégories: Badaboum, 9 mots   French (FR)

Hara kiri

Ernest en rêvait, Claude Duviau l'a fait.

Permalink 11:31:04, Catégories: Petit boutiquier, 221 mots   French (FR)

Soldes

Ouf, il était temps. France Télécom est enfin complètement et définitivement privatisé. Je suis certain que le consommateur va en profiter. Dorénavant qu'on se le dise, c'est fini les arnaques au SMS. Désormais c'est terminé les rappels de 9,48 euro pour les factures de retards. Les ploucs des montagnes vont enfin jouir de l'ADSL. Car ne l'oublions pas, un service public privatisé, c'est des consommateurs forcément heureux. La concurrence va jouer à fond car la concurrence est saine, nécessaire, mêmes les sportifs et les spermatozoïdes la pratique. Et puis comme le disait pas plus tard qu'hier un actionnaire d'Eurotunnel à un actionnaire de Vivendi, la gestion du privé c'est quand même autre chose, c'est un gage de qualité. Et puis ce qui est bon pour Sarkozy est forcément bon pour la France, c'est ça la politique avec un grand pet. Et puis il faut bien désendetter l'Etat (et mieux vaut vendre un kolkhose public qu'imposer une grande fortune). Et puis la droite vous emmerde car la droite est saine, necessaire, même les sportifs sont de droite et 90% des spermatozoides seront un jour des droitiers. Reste à faire comprendre ça à EDF, à l'éducation nationale, à l'ANPE, à l'armée...

02.09.04

Permalink 11:42:15, Catégories: On n'est pas là pour rigoler, 334 mots   French (FR)

Militantisme bio

Je viens de lire cette note de Houssein critiquant méfaits du libéralisme et autres ravages capitalistes. Je n'ai pas grand chose à ajouter sur les 3/4 du post. En revanche, la conclusion me fait un peu tiquer : "On me demande alors : soit, et que puis-je faire, moi, en tant qu'individu ? Mon idée est simple : c'est par de petits gestes quotidiens qu'on peut influencer le système, petit à petit. D'abord il faut être conscient des problèmes inhérents au système capitaliste. Ensuite faire attention à ce qu'on consomme : privilégier le biologique, l'équitable et le local. C'est aussi simple que ça, et c'est à la portée de tous..."

Encore un qui croit que consommer des produits bio et équitables suffira à "influencer le système". Encore un qui croit que l'individu seul parviendra "par de petits gestes quotidiens" à lutter contre la misère. Les petits ruisseaux ne font pas toujours de grandes rivières, certains s'assèchent avant de rejoindre la mer. Putain réveillez vous les mecs. En face on a des guerriers, des Seillières, des maîtres chanteurs, qui en dépit de leur individualisme forcené, sont extrêmement bien organisés et structurés. Ils ne cachent même plus leur volonté d'abroger le droit du travail, de restreindre le droit de grève, d'allonger sans cesse le temps de travail, de démanteler tout le système de protection sociale. Arrêtez cinq minutes avec vos yaourts bio. C'est bien mais insuffisant. Souvenez vous quand Danone a fermé une usine qui pourtant faisait des profits. Tollé général. Certains ont alors prôné un boycott des produits Danone. Ca a duré deux jours, et puis c'est tout. Un consommateur même intelligent reste un consommateur; la solution doit être collective : assos, syndicats, parti, faîtes votre choix, mais à mon sens il n'y aura guère de progrès sans rapport de force.

Permalink 10:50:31, Catégories: Petit boutiquier, 133 mots   French (FR)

Devedjian : "Demain j'arrête le rosé"

Faisons un peu de politique avec un petit p. Déjà, je suis un peu déçu d'avoir raté ça. Heureusement pour me consoler, il me reste Devedjian. Mais si, Devedjian, je suis sûr que vous le connaissez, c'est le ministre qui a le Q.I. d'une serpillère essorée et le charisme d'un navet trop cuit. Ah vous voyez, j'étais sûr que vous le connaissiez. Enfin bref, cet illustre gueule de rien, a déclaré ce matin sur RTL que MM Chirac et Sarkozy "n'ont jamais été fâchés". Sans compter, que la lune est un satellite plein de gruyère, que Georges Bush a un DEA de géographie et que les américains n'ont jamais marché sur la lune.

Permalink 09:57:09, Catégories: Mon métier, ma passion., 239 mots   French (FR)

Rentrée

- Bonjour, je suis mademoiselle E. Vous êtes bien monsieur torpedo?
- Oui, c'est moi.
- Je suis votre stagiaire pour l'année.
- Enchanté. Va donc me chercher un café.

A part ça, rien de bien nouveau : comme à chaque rentrée, je me suis acheté un nouveau pantalon ainsi qu'un agenda qui probablement ne me servira que 3 mois; en outre je suis enfin allé chez le coiffeur. Comme chaque année on a enduré avec stoïcisme le discours du principal, et comme chaque année j'ai été déçu par mon emploi du temps. Et puis j'ai encore les 3° insertion, je sens que ça va bloguer à tous les étages. Sinon ça fait quand même plaisir de revoir les collègues qui eux aussi sortent tout juste du coiffeur. On est 4 à avoir arrêté de fumer cet été; le pouvoir d'achat des profs est tombé si bas qu'on ne peut même plus s'en griller un paquet par jour. D'ailleurs, j'attends avec séreinité la première grève de l'année même si je ne me fais pas trop d'illusion sur la motivation des copains. En tout cas les choses sérieuses commencent lundi, avec au menu la première guerre mondiale (en espérant qu'un jour je n'aurai pas à parler de la troisième ou quatrième guerre). Si si j'ai le moral.

Le blog de Torpedo

J'ai décidé de dissoudre l'Assemblée nationale.

Septembre 2004
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
<<  <   >  >>
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30      

Rechercher

Recent Referers


Top Referers

Syndiquez ce blog XML

What is RSS?

powered by
b2evolution